×
Publicités
Publié le
15 sept. 2010
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Citadium dévoile son nouveau visage

Publié le
15 sept. 2010

Tout nouveau, tout beau. Du haut de ses dix ans, le Citadium, autrefois temple des équipementiers, puis devenu plus sportswear lifestyle en 2007, opère une nouvelle évolution afin de devenir au-delà d’un grand magasin, un concept-store de vie où les jeunes se donnent rendez-vous. Ponctué d’animations (concerts…), il veut s’installer comme un "lieu référent" à Paris, où "l’on peut trouver ce que l’on ne trouve pas ailleurs", nous déclare un porte-parole. "Ce qu’il faut retenir, c’est l’esprit plus que jamais participatif, itinérant et ludique du Citadium" ajoute-t-on, avant de nous souligner que "c’est un lieu de vie qui attache une importance particulière à la cohérence entre l’offre produit et la cible, différente d’il y a dix ans, notamment plus réactive".

Les 6000 mètres carrés du concept-store dirigé depuis janvier 2009 par Sophie Bocquet se voient donc réaménagés. Si les marques, pour la plupart, sont les mêmes, les stands et les espaces ont été modifiés, repensés. Le positionnement visuel monte en gamme.

Les chaussures situées au rez-de-chaussée et dispersées entre les étages se centralisent au dernier (à l’exception des sneakers Vans, et de la sélection des espaces Girl’s Flat et Boy’s Flat mentionnés plus bas).

Citadium
Citadium


L'Univers Jeanneur
A l’étage 0 se déploie le denim. Levi’s, Replay, Energie, G-Star et Diesel... Outre la quinzaine de jeanneurs, on retrouve Wesc, Havaianas, Gola, Manhattan Portage mais aussi un photomaton et un petit stand pour les livres. Sur le corner Adidas Originals, une expo, un flipper et un jeu vidéo se disputent la vedette. Et surprise, à l’entrée, le tout premier corner beauté accueilli par le Citadium investi par MAC qui teste ainsi une autre clientèle. Ephémère (jusqu'à décembre), il s'installera pour de bon si cela fonctionne.

Sreet&Skate
Au premier étage, Franklin & Marshall ouvre le bal. "Cette marque est l'exemple typique de ces griffes que nous avons eu dès leurs débuts, petite et peu connue, et qui ont su se faire une place. Idem pour Eleven. Citadium est capable de faire du volume tout en ayant une image élitiste", nous souligne le responsable de l'étage où l'espace StreetLab élit domicile sur 120 mètres carrés. En accord avec l'ADN street du magasin, ce dernier regroupe des marques plus confidentielles, plus pointues, pour enrichir l'offre des labels établis à l'instar de Carhartt.

Trendy&Fashion

Pull&Bear, Sessùn, Petit Bateau … Au 2ème étage, on veut "gagner une clientèle nouvelle" en élargissant aux amoureux de la mode entre 15/35 ans, "avec des marques différentes des autres grands magasins", affirment les responsables de l’étage. Une séduction qui passe par Girl’s Flat, et Boy’s Flat. Deux espaces où Citadium présente son "picking", choix de modèles sélectionnés parmi des petites marques plus créatives telles que Beck Sônder Gaard ou encore Sarah Wayne, Eye Doll, Bellerose pour ces dames. Et toujours dans l’optique de créer un lieu de vie, ce niveau propose un espace restauration gourmande avec ItMylk et ses glaces 0 %.

Sneakers&Lifestyle
Enfin, au dernier, toute l’offre chaussure s’épanouit, avec un étage rien qu’à elle. On retrouve notamment Feiyue, Paul Smith, et aussi Veja, Faguo, Le Coq Sportif, Gola, Nike, Puma et New Balance. Ainsi que là encore, un lieu de restauration, où l’on peut s’offrir une petite pause en solo, ou en bande.

Rafraîchi, réorganisé, le Citadium souhaite pour 2010, conserver le même dynamisme qu’en 2009 avec une progression à deux chiffres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com