×
Publié le
19 mars 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Claire’s se déclare officiellement en faillite

Publié le
19 mars 2018

Alors que la rumeur courait depuis quelques jours, la chaîne américaine d’accessoires Claire’s se déclare officiellement en cessation de paiement le 19 mars. Elle a recours, comme d’autres distributeurs avant elle (BCBG Max Azria, Sports Direct, Toys’r’us…), au fameux « chapter 11 » de la loi américaine permettant la poursuite de l'activité après un dépôt de bilan. Cette demande déposée à la cour du Delaware, qui lui permet de revoir les conditions de sa dette avec ses créanciers, ne concerne que son activité aux Etats-Unis et non ses filiales à l’international et notamment en Europe.


L'enseigne à petits prix s'adresse aux femmes de 3 à 35 ans. - Claire's


Il s’agit pour l’enseigne « d’effectuer un bilan et pas une restructuration opérationnelle », avance-t-elle dans un communiqué, s’efforçant donc d’éloigner le spectre de la fermeture de magasins et de la suppression d’effectifs. Mais rien n’est moins sûr, selon les analystes.

Malgré l'officialisation de la faillite, Claire’s se montre confiant sur son avenir : « La direction de la société est sûre que, grâce à ce processus, elle consolidera ses positions comme l’un des principaux détaillants spécialisés dans les bijoux, accessoires et produits de beauté pour les jeunes femmes, les adolescentes et les enfants ».

Claire’s précise qu’elle espère sortir de cette procédure de faillite d’ici septembre 2018, avec plus de 150 millions de dollars de liquidités et en ayant réduit son endettement global d’environ 1,9 milliard de dollars (alors que celle-ci culmine actuellement à 2 milliards). En outre, l’entreprise dit avoir conclu un accord avec ses créditeurs, incluant Elliott Management Corp et Monarch Alternative Capital LP, pour un refinancement à hauteur de 575 millions de dollars.  

Disposant de 7 500 points de vente dans 45 pays, la chaîne girly détenue depuis 2007 par le fonds Apollo Global Management souffre notamment d’une baisse du trafic dans les malls américains et de la montée en puissance des acteurs e-commerce. Son chiffre d’affaires annuel s’est élevé à 1,3 milliard de dollars (soit 1,05 milliard d’euros) en 2016, accusant un recul de 6,5 % (-3,3 % à périmètre comparable).  

Le propriétaire de Claire’s, qui avait un temps envisagé l’introduction en Bourse de la chaîne avant d’y renoncer en janvier 2017, anticipe une stagnation du chiffre d’affaires pour l’exercice 2017, assorti d'un Ebitda de 212 millions de dollars, soit une progression de 13 % par rapport à l’année précédente. A terme, Apollo pourrait, selon Bloomberg, céder l’enseigne à certains de ses créanciers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com