×
Publicités

Clot ouvre son pop-up et showroom à Paris

Publié le
today 23 juin 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Il y avait foule vendredi dernier rue de Saintonge à la Carpenters Galerie du Haut-Marais à Paris. Un nombre impressionnant de têtes d’affiche, de Sarah Endelman (ex-Colette) à Chitose Abe (Sacaï), en passant par Paul Mittlemann, le directeur artistique de Converse, ou encore Cali DeWitt, s'était donné rendez-vous à la première de la marque Clot à Paris.


Le marché de Clot - Clot


Pendant une semaine, la marque des Hongkongais Edison Chen et Kevin Poon, inaugurait son premier pop-up store à Paris (du 21 au 24 juin) suivi d'un showroom (jusqu'au 25) dans un set-up étonnant reconstituant les marchés typiques de Hong Kong. Soit trois tonnes de matériel, un décor entièrement graffé et une dizaine de stands bariolés à rayures présentant les collections, d’autres servant les meilleurs dumplings au déjeuner.
 
« Une collection que l’on a appelé "Untitled", expliquait le fondateur, Edison Chen, qui réunit tous les univers qui nous influencent et que chaque client s’approprie comme il le souhaite. L’idée aussi de changer des présentations classiques, de créer une nouvelle expérience pour ceux qui nous rendent visite à Paris. »

Sur les stands, Clot alignait ainsi une large série de pièces en soie - le Royale Silk Clot - proposée en sweat, chemises à manches courtes ou tee-shirts, des rayures partout et dans tous les sens, du tee-shirt détournant les logos de pub, des combinaisons et pantalons zébrés ou léopard, du sweat reprenant le carreau de chemise bûcheron, l’ensemble très streetwear et coloré.
 
Lancée en 2003, la marque aujourd’hui basée à Los Angeles et revendiquant une production « made in China » de qualité en profitait aussi pour présenter ses nouvelles collaborations avec Nike, Sacaï, Buscemi, la marque de bagagerie Readymade JP ou M&M venant s'ajouter à celles passées avec Converse, Coca-Cola, Stüssy ou même Disney.

Soutenue par quelques grands noms – Pharell Williams, Kanye West, Virgil Ablog ou Kim Jones –, la marque Clot devrait profiter de cette vitrine parisienne pour aller séduire d’autres marchés. « Nous sommes déjà présents à travers dix magasins dans le monde, à Hong Kong, mais aussi Taipei, Shanghai et Los Angeles, détaille Edison Chen, la prochaine étape doit être l’Europe et les Etats-Unis. »
 
C’est justement là que sont installés les deux entrepreneurs, Edison Chen très médiatique, ayant décidé d’y retourner après quelques années passées à Hong Kong. En 2008, pris au piège par un réparateur informatique, l’artiste avait vu ses photographies intimes avec différentes célébrités du pays être dévoilées sur la toile, l’obligeant à faire ses excuses en public et à se retirer des médias à Hong Kong. Le réparateur avait lui de son côté été condamné à huit mois de prison.

Car le personnage est avant tout un artiste multi-cartes à succès. Selon le magazine Forbes, la fortune du créateur s’élèverait aujourd’hui à près de 20 millions de dollars. Après une carrière dans le cinéma et la chanson, l’artiste profitait de sa très grande popularité pour lancer en 2003 sa marque de prêt-à-porter.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com