×
Publicités
Publié le
5 sept. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Club Monaco veut ouvrir 100 boutiques en Europe

Publié le
5 sept. 2011

Ces derniers temps, le lifestyle américain s’importe bien en Europe. Dans les derniers noms qui s’implantent sur le Vieux Continent, Club Monaco se présente avec de sérieux arguments. La marque, créée en 1985 au Canada, fait partie de Ralph Lauren Corporation depuis 1999. Elle bénéficie donc de la force de frappe du groupe américain.

Club Monaco
En franchises, Club Monaco devrait dans un premier temps développer les boutiques dédiées à la femme avec le même concept qu'aux Etats-Unis. Visuel Club Monaco

Club Monaco annonce ainsi vouloir implanter rapidement ses lignes homme et femme en Europe. Elle a déjà posé un premier pied en Angleterre avec un espace chez Browns il y a six mois. Convaincue par cette expérience, la marque lorgne sur le Continent. "Nous pouvons apporter une mode différente, estime Beverly Hill, vice-présidente de Club Monaco et qui supervise le développement européen. Les Européens apprécient le style américain".

Et pour faire découvrir ce style urbain, inspiré de New York et utilisant des cachemires, des soies ou encore du cuir, la marque mise dans un premier temps sur l’ouverture de corners dans les grands magasins dès cet automne. Elle s’installe aux Galeries Lafayette à Paris, chez Breuninger à Stuttgart et chez Globus à Genève et Zurich. "Et dès le printemps 2012 nous allons étendre notre réseau avec une cinquantaine de corners en plus dans les grands magasins européens et l’ouverture de notre première boutique en franchise avec notre partenaire norvégien Tatler, explique Beverly Hill. Nous regardons pour ouvrir en propre sur des villes comme Paris et Londres mais notre modèle se construit avec la vente en gros, les partenariats et franchises. Avec les partenaires, nous sommes intéressés par les emplacements de centres-villes comme par les centres commerciaux de qualité".

Club Monaco va donc développer la franchise sur la Scandinavie, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, mais aussi l’Espagne et la Russie. La marque va ainsi développer son modèle de merchandising qui voit entrer chaque mois des apports à la collection. En franchissant l’Atlantique, elle conserve ses collections, mais se voit contrainte d’intégrer un surcoût dans ses prix. "Si l’on fait un benchmark, nous serons dans la ligne des Sandro, Maje et Comptoir des Cotonniers, précise Beverly Hill. Nous allons proposer les lignes homme et femme au sein des corners en grands magasins. Et, en ce qui concerne les boutiques nous pouvons ouvrir des surfaces exclusivement dédiées à la femme, avant de développer l’homme".

Club Monaco réalise en effet 65% de son chiffre d’affaires avec sa collection féminine. Pour compléter l’offre, la marque va lancer au printemps prochain son site de e-commerce.
Sur l’Europe, dans les 3 à 5 ans, la marque table sur une centaine de magasins et vise 300 corners.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com