×
Publicités
Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
2 nov. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Coach (Tapestry) se retire de la Bourse de Hong Kong

Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
2 nov. 2017

La marque de luxe Coach, via sa société mère nouvellement rebaptisée Tapestry, a annoncé avoir entamé les démarches pour se retirer de la Bourse de Hong Kong : nouveau coup dur pour le pôle financier asiatique, un jour après que Glencore, importante entreprise anglo-suisse de négoce, courtage et d'extraction de matières premières, a fait une annonce similaire.


Coach - Printemps-été 2018 - New York - © PixelFormula


Glencore et le groupe Tapestry (Coach, Kate Spade, Stuart Weitzman) étaient cotées à Hong Kong depuis 2011; leur départ tombe au mauvais moment pour la Bourse asiatique, qui rencontre des difficultés à attirer des entreprises internationales. Les deux sociétés ont évoqué la faible demande pour leurs actions. Le groupe propriétaire de Coach n'a pas encore donné de date précise de sortie. 

Leur inscription faisait suite à une année record pour les introductions à la Bourse de Hong Kong en 2010, qui comprenait notamment le détaillant de produits de beauté L'Occitane International et la maison de mode italienne Prada.

Fondée dans un appartement de Manhattan en 1941, Coach s'est rapidement transformée en une entreprise à plusieurs millions de dollars, construisant son succès sur ses sacs à main, dont raffolaient les clientes aisées du monde entier. Le mois dernier, le groupe Coach s'est exposé au courroux de Wall Street et des réseaux sociaux en annonçant qu'elle allait changer de nom et s'appeler Tapestry, pour permettre à chacune de ses marques de s'exprimer.

Coach a perdu un peu de sa superbe ces dernières années à cause de la récession financière et de l'essor du e-commerce. L'entreprise cherche à renouer avec sa gloire passée en achetant de nouvelles marques, en tâchant de ne pas casser ses prix et en se retirant des grands magasins.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.