×
6 597
Fashion Jobs
HAYS FRANCE
Traffic Manager / E-Commerce H/F
CDI ·
GALERIES LAFAYETTE
Marketing Manager Pour Citynove H/F
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
Par
AFP
Publié le
27 oct. 2005
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Coach veut continuer à grandir au Japon "quels que soient les obstacles"

Par
AFP
Publié le
27 oct. 2005

TOKYO, 27 oct 2005 (AFP) - Le fabricant de sacs à main Coach a l'intention de poursuivre sa croissance au Japon "quels que soient les obstacles", après l'échec début septembre de sa plainte contre le français Louis Vuitton, a affirmé jeudi le patron de la filiale japonaise du groupe américain.


Coach collection automne-hiver 2005/2006

Coach avait déposé en mars 2005, devant les autorités nippones de la concurrence, une plainte contre LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton), qu'il accusait de "menacer" les grands magasins de retirer tous ses produits de leurs rayons s'ils acceptaient l'installation dans leurs murs de comptoirs Coach.
La plainte a cependant été classée sans suite, faute de preuves.

"Nous continuons à penser que déposer cette plainte était une bonne chose, pour attirer l'attention du public sur la nécessité d'offrir un libre choix aux consommateurs. Nous avons été un peu surpris par l'issue, car cela contredisait ce que nous affirmaient les chaînes de grands magasins", a déclaré le PDG de Coach Japon, Ian Bickley, lors d'une conférence de presse.

"Nous respectons la décision" des autorités japonaises, a-t-il cependant ajouté.
Coach, qui mène une stratégie de "luxe à prix accessibles", réalise 22% de ses ventes mondiales sur le phénoménal marché japonais. Le groupe basé à New York a pour objectif de doubler son chiffre d'affaires dans l'Archipel d'ici quatre ans pour le porter à 80 milliards de yens (571 M EUR au taux actuel).

Interrogé sur les suites éventuelles qu'il comptait donner au conflit avec LVMH, M. Bickley n'a pas répondu directement, se bornant à indiquer que Coach souhaitait "surtout se concentrer sur son objectif de croissance au Japon".

"Notre but est de multiplier notre taille par deux. Cela suppose d'ouvrir dix à douze nouveaux magasins par an au cours des quatre prochaines années, et étendre nos points de vente dans les grands magasins. Nous sommes confiants dans notre capacité à offrir les bons produits aux consommateurs", a-t-il dit.

"Nous atteindrons nos objectifs, quels que soient les obstacles sur notre route", a affirmé M. Bickley.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.