×
Publicités

Collective Brands bientôt coréen ?

Publié le
3 avr. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A l’instar d’autres conglomérats asiatiques comme Li&Fung ou EXR, le Sud-Coréen E-land est en pleine recherche de croissance externe. Ces dernières années, il a successivement repris le spécialiste des produits de voyage italien Mandarina Duck, le producteur de tartans écossais Lochcarron of Scotland, des complexes hôteliers, et s’était positionné en début d’année pour acquérir l’équipe de baseball américaine des Los Angeles Dodgers.


Le réseau Payless Shoesource suscite l'intérêt de E-land. Photo CBI


Déjà présent avec de nombreuses marques dans le textile, il semble à présent vouloir se renforcer dans l’univers de la chaussure. E-land aurait, selon les presses américaine et coréenne, l’intention de proposer mi-avril 1,8 milliard de dollars pour reprendre le groupe américain Collective Brands Inc. Celui-ci possède les marques Sperry Top-Sider, Keds, Airwalk, Saucony et la marque pour enfants Stride Rite. Mais la pièce qui a éveillé l’appétit du Sud-Coréen reste Payless Shoesource et son réseau.

Au cours du dernier trimestre, clos fin janvier, la marque et son réseau à l’enseigne a réalisé 580 millions des 802 millions de dollars (596 millions d’euros) de ventes nettes de Collective Brands.
En 2011, les ventes du groupe se sont montées à près de 3,5 milliards de dollars US, en progression de plus de 2% par rapport à l’exercice 2010. Mais sa perte opérationnelle frôlait les 27 millions de dollars alors que la société affichait un profit opérationnel de 190 millions un an plus tôt. Le bon moment pour un repreneur de faire surface ?

En acquérant Collective Brands, E-Land, qui s’appuierait sur la Industrial Bank of Korea et le National Pension Service, développerait son activité chaussures à l’international. Il possède déjà la licence New Balance sur son marché depuis 2008 et avait repris l’Italien Lario en 2010 et son compatriote Elcanto en 2011. E-land est en train de développer sa propre marque baptisée Folder. Avec Payless Shoesource, le Sud-Coréen s’offrirait un réseau de près de 4500 points de vente, principalement présent en Amérique mais en développement sur le marché asiatique.

Selon MK Business News, E-Land tablerait sur 5,4 milliards de dollars de ventes à l’international et 900 millions sur son marché intérieur à l’horizon 2015 uniquement pour son activité chaussures. Celle-ci représenterait alors 30% de son chiffre d’affaires global.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com