×
Publicités
Publié le
21 juin 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Corneliani cède la majorité de son capital à Investcorp

Publié le
21 juin 2016

Un autre pan du made in Italy passe en mains étrangères. Le fonds d’investissement du Bahreïn Investcorp a annoncé ce mardi à Milan le rachat de Corneliani, détenu jusque-là de manière paritaire par les deux branches de la famille fondatrice, Carlaberto Corneliani et ses enfants d'un côté, et de l'autre les héritiers de son frère Claudio, décédé en 2010.

Corneliani, la collection de l'été 2017 - © PixelFormula


Le patron, Carlalberto Corneliani, qui a fondé la Maison de menswear de luxe avec son frère en 1958 en relançant l'activité d'habillement créée par leur père en 1931, a indiqué à FashionMag « avoir cédé la totalité des 50 % de ses parts, tandis que l’autre branche de la famille, les enfants et le petit-fils de son frère Claudio ont vendu 1 % ».

« La part d'Investcorp est destinée à monter car le fonds a l’intention de procéder à une augmentation de capital de l’ordre de 20 millions d’euros », nous a précisé Carlalberto Corneliani qui, âgé de 84 ans, a annoncé son retrait de l’entreprise.

Son fils Sergio, actuellement à la tête de la direction créative, va également quitter la Maison après une période de transition. Le reste de la famille restera présent dans l’actionnariat (pour l’instant à hauteur de 49 %) et dans le management.

Dans les prochaines semaines, un nouveau CEO « de grande envergure » va être recruté, a déclaré Hazem Ben-Gacem, responsable d'Investcorp pour l’Europe, qui va prendre la présidence de Corneliani.

Investcorp n’a pas souhaité donner de détails sur la transaction, en précisant juste que l’acquisition ne comportait pas d’endettement et que la position financière nette de Corneliani restait positive. L’opération valorise la société à environ 100 millions de dollars (88 millions d’euros).

« Nous n’avons pas pris cette décision pour des raisons économiques, car la société se porte bien. Mais la conjoncture est difficile et il y a des moments où il faut faire des choix précis. Face à des divergences de stratégie entre les différents membres de la famille, nous avons préféré choisir un partenaire extérieur capable de poursuivre l’expansion de la marque », a expliqué Carlalberto Corneliani, qui a entamé les négociations avec Investcorp il y a un an.

Un plan de développement « ambitieux et très agressif » a été mis en place avec l’objectif de doubler le chiffre d’affaires de la griffe dans les 5-6 ans et de rendre la marque plus visible dans le monde à travers l’ouverture de nombreuses boutiques sur tous les continents, en particulier en Amérique du Nord et en Asie.

En 2015, Corneliani a atteint 110 millions d’euros, dont 80 % réalisés à l’international. Elle est présente dans 68 pays, à travers 10 boutiques monomarques en propre, 75 en franchise, 50 shops in shop et 850 clients multimarques.

« Nous allons préserver le haut niveau et la qualité made in Italy de la marque en maintenant la production en Italie. Nous allons engager d’importants investissements en communication et dans le retail. Nous déciderons ce qui est le mieux pour la marque », a commenté Hazem Ben-Gacem, qui aimerait bien voir Corneliani défiler à Paris.

« Corneliani a de grandes potentialités de croissance. La mode masculine de luxe est l'un des segments les plus dynamiques dans l'industrie de la mode », a-t-il commenté.

Investcorp s’intéresse à la mode depuis plusieurs années déjà et aussi à l’Italie. Il a notamment été propriétaire par le passé de Gucci, Tiffany et Saks Fifth Avenue.

Il a racheté le joailler danois Georg Jensen en 2012 et, plus récemment, le label italien Dainese, spécialisé en vêtements techniques pour motocyclistes, et la marque suédoise de protection POC auprès du groupe d’outdoor américain Black Diamond.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com