×
Publicités
Par
AFP
Publié le
3 nov. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Coty achète la filiale beauté du Brésilien Hypermarcas

Par
AFP
Publié le
3 nov. 2015

Le parfumeur américain Coty a annoncé lundi le rachat des activités de produits d'hygiène et de cosmétiques du groupe brésilien Hypermarcas pour environ 1 milliard de dollars (3,8 milliards de réais) en espèce.

Cette filiale beauté chapeaute plusieurs marques (Bozzano, Biocolor, Monange, Risqué, Paixão et Cenoura & Bronze) « parmi les plus importantes sur le marché très concurrentiel de la beauté et de l'hygiène personnelle au Brésil, qui est le troisième au monde », souligne le groupe dans un communiqué. 

Elle a généré en 2015 un chiffre d'affaires de 253,5 millions de dollars.

La transaction, soumise aux approbations des autorités réglementaires, doit être finalisée d'ici avril 2016. Elle sera financée via des liquidités disponibles et de la dette.

« Nous prévoyons que la solidité des marques, l'impressionnante équipe de direction et son infrastructure robuste amélioreront la position de Coty sur le marché et complèteront judicieusement la fusion en cours avec les activités de beauté » de Procter and Gamble, a commenté le président et directeur général par intérim de Coty, Bart Becht, cité dans le communiqué.

Le fabricant américain des produits d'hygiène et de cosmétiques P&G avait accepté en juillet de céder, pour 12,5 milliards de dollars, des activités de beauté à Coty. La transaction comprend 43 marques de cosmétiques comme Max Factor et CoverGirl, de parfums tels Hugo Boss, Dolce & Gabbana, Lacoste, et de soins pour les cheveux comme les shampoings Wella.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.