×
Publicités
Publié le
1 oct. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Courrèges élargit son spectre à l'homme

Publié le
1 oct. 2013

La maison Courrèges accélère le développement de ses gammes. A l'occasion de la présentation de sa collection printemps-été 2014, Courrèges a dévoilé son intention d’ouvrir en février 2014 sa première boutique homme, à la place de l’actuel espace Millésimes, dédié aux pièces vintage de la maison dans sa boutique rue François Ier. On y trouvera les premières interprétations haut de gamme du vestiaire Courrèges au masculin, du cuir et de la maroquinerie. Mais l’initiative aura d’abord valeur de test, avant un potentiel développement wholesale.

Courrèges printemps-été 2014 par So_Me (DR)


Courrèges présentait dernièrement à Paris une collection printemps-été 2014 enrichie de nouvelles catégories de produits, élargie en termes de prix et en accessibilité esthétique. Des polos preppy et très raccord avec le style Courrèges sont ainsi introduits dans l’offre, dans une gamme de prix qui démarre à partir de 275 euros, voire un peu plus de 300 euros pour un modèle de polo-robe.

"Nous avons voulu élargir notre spectre tout en respectant l’héritage visuel de la marque, confirme Frédéric Torloting, moitié du binôme d’entrepreneurs à l’origine de la relance de la marque depuis deux ans. Des robes polo style tennis sont proposées autour de 300 euros tandis que les robes classiques de la maison (rééditées ces dernières saisons, ndlr) débutaient en boutique à 1200 euros, et la première robe en chaîne et trame valait environ 900 euros si mes souvenirs sont exacts."

La maison fête actuellement la fin de la rénovation de son usine historique de Pau, et a shooté la collection avec l’artiste graphiste So_Me, collaborateur régulier du label de musique electro Ed Banger. Car la relance opérée par Frédéric Torloting et son comparse Jacques Bungert, deux ténors de la communication, se poursuit aussi avec une dimension musicale bien d'aujourd'hui, conformément à l’héritage moderniste de Courrèges.

Le sport figure aussi parmi les thèmes phares de la saison, avec son lot de matières techniques comme le néoprène ou les tissus alvéolés aérés. Prochaine étape, la mer, avec une série swimwear dont un modèle en maille tressée à mi-chemin entre la lingerie et le maillot de bain. Accessoires, sacs et chaussures montent aussi en grade comme les robes du soir, dont un modèle est directement issu des archives Courrèges. La collection bénéficie aussi de tissus exclusifs produits par Malhia Kent, et la maroquinerie est produite en Italie.

Courrèges printemps-été 2014 par So_Me (DR)


"Nous renforçons les équipes de façon permanente, de même que nous avons reconstruit l’usine et que nous effectuons d’importants travaux dans notre siège parisien, explique Frédéric Torloting. Nous sommes passés en un an et demi de 50 à 70 employés, estime-t-il, du directeur de l’informatique au directeur de production ainsi qu’à l’atelier de création, bien sûr.

Côté distribution, Courrèges ouvre une nouvelle boutique en propre au Luxembourg avant la fin 2013. Une destination test avant un déploiement du réseau en propre d'abord à Zurich, New York et Dusseldorf, prochaines étapes du projet retail. "Notre ambition, c’est d’ouvrir 25 boutiques dans les cinq à sept prochaines années, explique Frédéric Torloting. Nous avons depuis deux ans remis à plat l’outil entreprise, en remettant tout à niveau : les hommes, les outils, l’informatique, la gestion des stocks et surtout le produit."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com