×
Publicités
Publié le
8 févr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Crémieux : 40 ans et plein de projets

Publié le
8 févr. 2016

En mars prochain, Crémieux, la marque, aura 40 ans. Celle qui s‘est appelée durant longtemps Daniel Crémieux, du nom de son fondateur, est dirigée depuis cinq ans déjà de New York où est installé le fils de Daniel, Stéphane.

Au point de devenir une marque américaine ? Pas question, insiste Stéphane Crémieux, même si 80 % de l’activité est réalisée aujourd’hui outre-Atlantique, suivie par le Mexique.

Stéphane Crémieux


Aux Etats-Unis, l’enseigne est présente au sein des grands magasins Dillards, avec 300 corners Crémieux jeans et 300 autres pour les labels Silver et Blue. S’ajoutent à cela 250 corners femmes. Au Mexique, la marque a une trentaine de corners dans les magasins Liverpool. La ligne femme commence aussi à entrer chez Liverpool.
 
Stéphane Crémieux insiste ainsi sur la volonté de la marque de se renforcer en Europe et notamment en France, sa terre d’origine.

La marque est pour cela en discussion pour ouvrir des shops in shop dans les grands magasins, Printemps et Galeries Lafayette.
 
Dans l’Hexagone, Crémieux compte trois magasins à l’enseigne, deux à Paris et un à Aix-en-Provence, relocalisé il y a six mois. La griffe est aussi diffusée dans une quinzaine de magasins multimarques. Stéphane Crémieux souligne aussi l’envie d’ouvrir de nouvelles succursales pour faire vivre le produit.
 
Cette nouvelle offensive est évidemment menée par Stéphane Crémieux et son père, lui basé à Paris. Mais l’entreprise familiale s’est donné un appui de taille en ayant comme conseiller à ses côtés Michel Roulleau, l’ancien directeur général adjoint des Galeries Lafayette. Celui-ci a un réseau qu’il met donc à la disposition de la marque. Il a aussi un œil produit reconnu. Et c’est bien cela que vise Stéphane Crémieux quand il évoque l’évolution des collections.
 
« On a un héritage français et on entend le conforter, souligne le dirigeant. Mais cela n’écarte pas, par exemple, le besoin de faire évoluer le fitting en étant plus slim, de faire entrer du stretch pour toucher une clientèle plus jeune… » Et de souligner : « J’ai des amis à Paris dans la finance. Ils estiment qu’ils ne sont pas en situation de force aujourd’hui s’ils sont en costume. »
 
Aux lignes historiques sous le label Crémieux doivent s’ajouter d’ailleurs prochainement deux autres marques. L’une se voudra très luxe, à la production italienne. « Un produit sportswear plus contemporain », souligne Stéphane Crémieux. Et une autre ligne, plus sportswear nautique. « Il n’y aura pas Crémieux sur les étiquettes », souligne Stéphane Crémieux.
 
Au global, la société Crémieux affirme aujourd’hui totaliser un chiffre d’affaires mondial au niveau du retail de 200 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com