×
Publié le
4 mai 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

De Grisogono renforce son capital avec des « proches et amis »

Publié le
4 mai 2009

Fin de la rumeur sur l’arrivée au capital d’un grand groupe ou d’un fonds d’investissement. De Grisogono reste entre les mains de Fawaz Gruosi, le fondateur, à hauteur de 49 %, tandis que 40 % viennent d’être cédés « à un pool d'investisseurs, composé de proches et d'amis », dont ni les noms, ni le montant versés pour mener l’opération n'ont été dévoilés.


Boucles d'oreilles de Grisogono

Depuis le rachat en 2007 par Fawaz Gruosi des 49 % détenus par Chopard, les rumeurs allaient effectivement bon train. Car pour accompagner la croissance de la maison, sur laquelle nombreux lorgnaient, la maison devait renforcer son assise financière. La déconfiture rencontrée par de Grisogono sur les derniers mois de 2008 avait accéléré le processus, Fawaz Gruosi étant alors à la recherche de nouveaux partenaires « afin de faire face aux engagements pris, indispensables à assurer le développement extrêmement rapide de ces dernières années », explique-t-on dans un communiqué. C’est donc du côté de « proches et d’amis » qu’est venue la solution ; une issue « privilégiant l’indépendance, l’amitié et la proximité ».

Grâce à ce nouvel appel d’air, de Grisogono a fait savoir que sa priorité sera de « stabiliser la société en proposant un échéancier de paiements aux fournisseurs ainsi que produire et livrer dans des délais raisonnables les commandes à sa clientèle ». Un « meilleur contrôle des dépenses » est également au programme, même si de Grisogono reste confiant sur la croissance future de l’entreprise.


Pièces de Grisogono

Pas de cri d’alarme donc, Fawaz Gruosi précisant au passage à la presse suisse que « les difficultés (l')ont conduit à geler certains projets comme la construction de la manufacture (annoncée en 2008, ndlr) ». Deux boutiques seraient par ailleurs à vendre. Et d’ajouter : « partout, notre objectif a été de diminuer les coûts et de faire des économies, mais nous avons besoin de nos collaborateurs, même si certains ont décidé d'eux-mêmes de partir ». La société a d’ailleurs annoncé renforcer son équipe managériale avec l’arrivée prochaine d’un nouveau manager, d’un directeur financier et d’un directeur de la production.

Aujourd’hui, de Grisogono, après avoir fêté ses quinze ans en 2008, compte cent soixante collaborateurs, dix-sept boutiques (notamment à Paris, Moscou, New York, Genève et Tokyo) et quelque cent quatre-vingts points de vente dans le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com