×
Publicités
Publié le
21 août 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Decathlon absorbe le réseau suisse Athleticum

Publié le
21 août 2018

Entré sur le sol suisse en 2017, en y ouvrant un magasin en propre (près de Neufchâtel), le distributeur Decathlon y nourrit de fortes ambitions. Plutôt que d’essaimer progressivement comme il a l’habitude de le faire à l’étranger, l’enseigne française s’est adjugé cet été un réseau complet : elle a ainsi pris une participation majoritaire au capital de la chaîne locale d’articles de sport Athleticum. Les 23 magasins du réseau suisse, appartenant jusqu’ici au groupe Maus Frères, vont basculer sous enseigne Decathlon d’ici à l’automne 2019.


Le réseau Athleticum compte 23 unités en Suisse. - DR


La filiale suisse du distributeur nordiste précise d’ores et déjà que les points de vente de Collombey, Conthey et Sant’Antonino ont fermé leurs portes et rouvriront sous leurs nouvelles couleurs cet automne. Surtout, cette acquisition lui permet de prendre pied dans les régions du Tessin et de la Suisse alémanique, ou la chaîne Athleticum est majoritairement présente depuis 1995.

Pour Jean-Bernard Rondeau, secrétaire général de Maus Frères, « les discussions que nous avons menées avec la direction de Decathlon Suisse ont abouti à la meilleure décision possible pour nos équipes et nous permettent d’envisager le futur sereinement. Nous partageons les mêmes valeurs autour du sport et de l’humain ». Le holding familial suisse, qui conserve donc une part minoritaire, se recentre ainsi sur son réseau de grands magasins Manor et ses marques sport et lifestyle premium que sont Lacoste, Gant et Aigle.

Côté forces vives, les 455 salariés de l’enseigne helvétique conservent leur emploi, tandis que son nouveau propriétaire entend renforcer les équipes dans chaque magasin. Cette nouvelle envergure pour Decathlon va lui permettre de pouvoir rivaliser en Suisse avec ses deux principaux concurrents : Ochsner Sport et SportXX. Le géant français du sport a mis du temps avant d’investir ce pays pourtant limitrophe, le directeur de Decathlon Suisse, Christian Ollier, évoquant « certaines spécificités douanières, logistiques, commerciales liées à la position singulière de la Suisse au sein de l’Europe ». Ce dernier a en outre glissé à l’agence de presse locale AWP que l’objectif à terme est d’ouvrir en Suisse 30 nouvelles surfaces et voir doubler les effectifs.

L’entreprise de la famille Mulliez, qui a atteint 11 milliards d’euros de ventes en 2017, a déjà eu recours à une acquisition de réseau à la fin des années 90, pour investir les Etats-Unis (chaîne MVP Sports). Un essai plutôt infructueux puisque Decathlon avait quitté le pays en 2006, avant toutefois d’y revenir en 2017, mais en inaugurant cette fois des surfaces nouvelles en propre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com