×
7 052
Fashion Jobs

Decathlon, dopé par l’international, affiche une croissance 11 % en 2017

Publié le
today 15 févr. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Si François De Witte, le directeur général de Decathlon, qualifie 2017 comme une année « de transition et de transformations », il n’en reste pas moins que le géant du sport mondial a affiché une belle progression sur l’exercice écoulé. Le distributeur nordiste a généré 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, soit un bond de 11 % par rapport à 2016. Un essor surtout porté par son activité grandissante à l’étranger (+13,4 %, à 7,6 milliards d’euros).


L'enseigne digitalise ses points de vente et mise sur le conseil client. - Decathlon


Sur les 185 ouvertures de boutiques intervenues l’an dernier, 176 ont été effectuées hors de France. L’enseigne aux 1 352 points de vente (dans 39 pays) a pénétré 10 nouveaux marchés, dont l’Australie, les Etats-Unis (il s’agit d’un retour), Israël, la Suisse, la Colombie ou encore l’Afrique du Sud. Désormais, Decathlon réalise 69 % de son activité à l’export (contre 67 % en 2016 et 60,5 % en 2014).

Mais surtout, Decathlon enregistre à périmètre comparable une croissance de 4 % de ses ventes mondiales, contre +1 % dans l’Hexagone à magasins comparables. Signe que, en dehors des multiples inaugurations, son activité à l’export progresse intrinsèquement.

En France, le chiffre d’affaires de Decathlon s’élève à 3,4 milliards d’euros, en hausse de 3 % par rapport à 2016. Sur la période, neuf ouvertures sont intervenues dans l’Hexagone, portant son parc à 310 magasins. Aucun état des bénéfices n’est précisé par la société, désignée enseigne préférée des Français en début d’année, qui reste tout de même assez discrète sur son bilan.

Se décrivant désormais comme un « omnicommerçant », le distributeur poursuit sa transformation digitale en généralisant le click & collect et en cherchant à optimiser les conditions de livraison. Le chiffre d’affaires réalisé en ligne a atteint 4,5 % des ventes globales générées en France.

Un travail sur l’offre a également été engagé. L’entreprise aux 80 000 employés segmente de plus en plus ses propres marques de sport, en isolant chaque pratique, créant des cellules plus agiles et autonomes. « Nous poursuivons et amplifions le principe de subsidiarité, en créant les conditions pour permettre à chacun de nos collaborateurs de prendre localement les décisions les plus pertinentes », relate François De Witte.


Le convoi du premier train d'approvisionnement direct a traversé sept pays différents cet automne. - Decathlon


Etre plus complet, plus proche et plus rapide, sont les maîtres-mots du géant pour 2018. Celui-ci fait également évoluer ses points de vente vers plus d’expérience, avec l’ambition de proposer 100 % des produits en test avant d’acheter.

Enfin, Decathlon entend continuer ses efforts en matière d’environnement. L’entité France ambitionne ainsi l’arrêt du transport aérien des produits. Cet automne, l’enseigne a d’ailleurs réceptionné dans le Nord son premier train « blockchain » en provenance directe de Chine, entièrement chargé de produits Decathlon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com