×
Par
AFP
Publié le
18 nov. 2010
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Décathlon inaugure à Lille un complexe autour de ses vélos "made in France"

Par
AFP
Publié le
18 nov. 2010

LILLE, 18 nov 2010 (AFP) Le producteur et distributeur d'articles de sport Oxylane (enseignes Décathlon) a converti l'ancien site du cigarettier Altadis à Lille en un vaste complexe récréatif et commercial autour d'une nouvelle usine de vélos, un modèle qui doit faire école au sein du groupe.

Decathlon
Pendant l'édification de la roue du b'Twin Village qui ouvre au public vendredi 19 novembre.

Sur près de 20 hectares de friche aux portes sud de la métropole nordiste, le "b'Twin Village" réunit une usine d'assemblage de cycles, le siège mondial de la marque b'Twin, ses bureaux d'étude, ses ateliers, un centre de formation interne, un magasin de 5.000 m2 et un dédale de pistes d'essai et de pratique (VTT, cross country, BMX, enfants).

"Notre groupe est en croissance, nous ouvrons des nouveaux magasins tous les ans, et donc il nous faut produire plus de vélos. L'idée est de produire local pour le marché local", explique le directeur de la marque, Olivier Robinet.

"Si on arrive à faire fonctionner ce modèle en France où les coûts de main d'oeuvre sont parmi les plus élevés dans le monde, on aura prouvé qu'il est duplicable partout", renchérit Jérôme Ribaudeau, directeur de l'usine.

Les bâtiments et le terrain, laissés quasiment à l'abandon depuis la fermeture d'Altadis en 2005 avec 540 licenciements à la clé, ont été rachetés, désamiantés et aménagés pour un investissement de 50 millions d'euros. La maire de Lille, Martine Aubry, qui a oeuvré pour la réindustrialisation du site, devait l'inaugurer jeudi soir.

Le village emploiera d'ici la fin de l'année 450 personnes, dont 200 emplois transférés depuis le siège mondial d'Oxylane à Villeneuve-d'Ascq, dans l'agglomération lilloise, pour une centaine de créations nettes d'emplois. Un seul ex-salarié d'Altadis a été repris.

L'usine produit des roues de vélo depuis novembre 2008 et des vélos depuis mai 2010 (36.000 unités). Elle devrait en produire 300.000 en 2014 pour alimenter la trentaine de magasins de l'enseigne se trouvant à moins de trois heures de route.

"Le but de l'usine, c'est de coller à la vente. On livre nos magasins en une journée. Les coûts de main d'oeuvre sont supérieurs (par exemple à ceux des usines au Portugal ou en Roumanie) mais on réalise des gains logistiques, on ne stocke pas, on n'emballe pas les vélos dans du carton. In fine, on est au même coût", analyse Jérôme Ribaudeau.

"b'Twin" a vendu 2,35 millions de vélos en 2010. Leader en France (30% de part de marché) et en Europe, numéro trois dans le monde après le Taïwanais Giant et le Brésilien Caloy, la marque a connu un fort recul de sa croissance en 2010 à cause de la crise (+2% contre 11% pour le groupe Oxylane). Olivier Robinet table sur une croissance à deux chiffres en 2011.

Cette implantation, à quelques tours de roue des pavés roubaisiens, correspond également à la stratégie d'Oxylane de rapprocher ses marques des lieux de pratique. Ainsi le groupe a-t-il installé sa marque de montagne Quechua à Domancy, près de Sallanches (Haute-Savoie), Tribord (sports aquatiques) à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) et Geologic (chasse et pêche) à Cestas (Gironde).

Oxylane emploie quelque 45.000 salariés pour un chiffre d'affaires supérieur à 5 milliards d'euros, dont environ 17% proviennent des cycles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.