×
Publicités
Auteur :
Publié le
3 août 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Deckers débute l'exercice 2017 dans la morosité

Auteur :
Publié le
3 août 2016

Deckers Brands a connu un premier trimestre difficile pour son exercice 2017. Dave Powers, le PDG du groupe, a toutefois déclaré que le début d'année avait été « encourageant ».

Deckers Outdoor Corporation - Deckers Group


« Nous sommes toujours bien engagés pour atteindre nos objectifs de vente et de profitabilité pour l'année », a-t-il ainsi précisé. « En ce qui concerne l'avenir, nous pensons que notre offre produit et notre plan marketing pour cet automne et la fin d'année viendront appuyer nos ventes durant cette période clé. Je suis très enthousiaste en ce qui concerne les progrès qui ont été faits au cours de cette année de transition et je pense que nous sommes en train de positionner l'entreprise de manière à ce qu'elle puisse tirer profit des opportunités qui s'annoncent. »

Deckers est en pleine période de redressement après le départ du PDG, Angel Martinez, et la nomination de Dave Powers en mai. Au cours de l'exercice précédent, l'entreprise n'avait pas réussi à atteindre les objectifs fixés dans plusieurs secteurs et catégories.

Les ventes ont diminué de 18,4 % sur le trimestre, de 213,8 à 174,4 millions de dollars (de 192,4 à 157 millions d'euros). La perte d'exploitation a pour sa part atteint 78,3 millions de dollars (70,5 millions d'euros) - contre 63,7 millions de dollars un an auparavant, et la perte par action était de 1,84 dollar (contre 1,43 dollar un an auparavant).

Les ventes de UGG ont reculé de 19,8 %, de 114,5 à 91,9 millions de dollars, celles de Teva ont reculé de 17,3 %, de 41,9 à 34, millions de dollars, et celles de Sanuk ont perdu 20,2 %, de 33,5 à 26,7 millions de dollars. Les autres marques du groupe ont pour leur part reculé de 11,6 %, passant de 23,9 à 21,1 millions de dollars.

Les ventes en gros et via distributeurs ont reculé de 24,3 %, passant de 153,4 à 116,1 millions de dollars, et les ventes directes au consommateur ont baissé de 3,6 %, passant de 60,4 à 58,3 millions de dollars.

Les ventes nationales et internationales ont chuté de 18,6 % et 18,2 % respectivement.

Pour le deuxième trimestre, Deckers prévoit des ventes en hausse de 1 à 3 %. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe prévoit que ses ventes ressortiront dans une fourchette allant d'une baisse de 3 % à stable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Business