×
Publié le
4 juil. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dement: la lingerie des fines connaisseuses

Publié le
4 juil. 2011

De la lingerie malicieuse et sophistiquée à la fois, c’est l’idée qui a germé dans la tête de Laetitia Schlumberger alors qu’elle en concevait pour des clientes privées. Petite main corsetière dans la haute couture, passée par Christian Lacroix, Chanel, Hubert Barrère et Elie Saab, elle s’est constituée une clientèle fidèle qui lui passait commande. Mais depuis 2010, cette jeune trentenaire se consacre désormais pleinement à sa marque: Dement.

Dement
Dement printemps-été 2011.


Friande de l’allure élégante conçue par les couturiers, Laetitia Schlumberger pense sa lingerie selon une ligne raffinée. Matières délicates, finitions haut de gamme et particularité qui l’a fait connaître: attaches aimantées. "C’est plus une astuce qu’un concept en soi, explique-t-elle. C’est un petit plus qui doit provoquer l’amusement, ma lingerie n’est pas à classer dans un registre sexy", préfère préciser cette couturière de formation.

Sa clientèle française, américaine et anglaise a depuis quelques semaines une boutique en ligne à sa disposition. En point de vente physique, Dement est distribué dans quelques points de vente parisiens dont Yaya Store et Frank & Fils dès la rentrée, dans les Selfridges en Grande-Bretagne et aussi quelques points de vente huppés aux Etats-Unis.

Une distribution confidentielle et sélective qui correspond à la démarche haut de gamme et presque personnalisée de la créatrice qui crée des modèles spéciaux selon la clientèle de ses points de vente, des commandes spéciales (mariage par exemple) et qui emballe le tout dans des coffrets.

Pour développer le marché français, la jeune femme cherche tout de même à s’entourer d’une équipe d’agents pour démarcher plus de détaillants, mais pas spécialisés dans la lingerie. "L’achat lingerie est souvent un achat besoin, explique Laetitia Schlumberger. Ma lingerie relève davantage du coup de cœur. Dement se positionne sur le même créneau que les accessoires dans un multimarque prêt-à-porter". La vingtaine d’ensembles proposés chaque saison (plus quelques actualisations) est vendue à partir de 140 euros, et une série de maillots de bain a été lancée pour cet été. Un test déjà validé pour la saison suivante car vite adoptée par sa clientèle de connaisseuses.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com