×
5 398
Fashion Jobs
Publié le
9 juil. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Derek Lam accueille Labelux Group à son capital

Publié le
9 juil. 2008

Grande nouvelle pour Derek Lam. Indépendante depuis sa fondation en 2003, la maison ouvre son capital à Labelux Group qui acquiert une prise de participation majoritaire. « La structure de gestion de la société Derek Lam demeurera inchangée, précise un représentant de la marque, et (le créateur) restera directeur artistique de Tod’s ».


Derek Lam (à droite) et son associé Jan-Hendrik Schlottmann

« Je me réjouis d’entamer la prochaine phase de développement de notre jeune maison de mode. Avec l'appui de Labelux, nous pouvons poursuivre le développement de notre vision d'une marque de luxe internationale avec l'intégrité semblable aux grandes maisons européennes pour lesquelles j’ai le plus grand respect. Ce n'est que le début d’une aventure passionnante », confie Derek Lam.

Détentrice de bureaux à Vienne et Milan, la société Labelux, qui vient de s’emparer en avril dernier de la griffe Bally, se constitue un portefeuille de marques haut de gamme. Le groupe lorgne sur des maisons prometteuses de joaillerie, d’accessoires, mais aussi sur celles dont le cœur d'activités s'oriente vers les articles de cuir et le prêt-à-porter, dit-on en interne. Son but ? « Tirer parti des synergies entre les entreprises ».

« Derek Lam est le troisième nom dans notre portefeuille en expansion de marques de luxe (la griffe vient s’ajouter à Bally et au bijoutier Solange Azagury-Partridge, ndlr). Derek […] bénéficie déjà d’une reconnaissance mondiale pour son esthétique et son style novateur. Sa créativité sera l'ingrédient principal de la suite de l'évolution de Derek Lam en tant que marque de luxe mondiale », déclare Berndt Hauptkorn, PDG du groupe autrichien.

Diplômé de la Parsons School of Design, le styliste, souvent récompensé (notamment par le CFDA en 2007), peut en effet se targuer d’être l’un des créateurs les plus prisés de sa génération. Sa première collection, découverte par le public en 2004, a fait crépiter les flashs des photographes à New-York et marquait le début d’un succès hors des frontières de la Big Apple.

Aujourd’hui, soit quatre ans après ses débuts, Derek Lam écrit un nouveau chapitre de son histoire et prépare la mise en place de son réseau commercial en propre. Des boutiques qui enrichiront un parc étendu à travers trente-cinq pays. La première, dont l’ouverture se fera en 2009 au sud de Manhattan, sera pensée par le cabinet d'architectes japonais SANAA, connu pour faire rimer discrétion et tradition, technicité et modernité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com