×
5 656
Fashion Jobs
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
CABINET BENSON & WINCH
Responsable Des Opérations - Univers Luxe / Haut de Gamme - la Vallée Village
CDI · SERRIS
JUINJUILLET
Education And Retail Academy Director #Directeur de la Formation Internationale (H/F) #Cosmétiques de Luxe
CDI · LEVALLOIS-PERRET
SUD EXPRESS
Responsable Régional(e) Nord Est
CDI · REIMS
CONFIDENTIEL
Responsable Régional Nord-Ouest H/F
CDI · NANTES
IRO
Directeur Communication & Marketing Digital (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI
CDI · LYON
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI Basé à Lyon
CDI · PARIS
FASHION CONSULTING
Charge de CRM
CDI · PARIS
COURIR
International HR Business Partner - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile CDD H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CAMAÏEU
Responsable Intégration H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Responsable Intégration H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Chargé de Conversion H/F
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Chef de Projet Maille PAP Femme
CDI · PANTIN
BEELINE CONCESSIONS
Human Resources Business Partner (H/F)
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Directeur de Production H/F
CDI · BOURGOIN-JALLIEU
PIMKIE
Trade Coach Bretagne H/F
CDI · RENNES
APPROACH PEOPLE
Hrbp Retail Espagnol & Anglais Bilingue H/F
CDI · BAYONNE
TEAMINSIDE
Digital Project Manager - Luxe H/F
CDI · PARIS
HEMA FRANCE
Directeur Régional Paris - Idf H/F
CDI · PARIS
Publicités

Diane von Furstenberg en quête d’un partenaire

Publié le
today 11 déc. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Diane von Furstenberg a décidé d’ouvrir son capital afin de trouver un partenaire qui puisse l’accompagner dans une nouvelle phase de développement. La styliste éponyme, qui a fondé en 1972 sa marque de prêt-à-porter féminin à New York, a confirmé les indiscrétions, qui circulaient ces derniers temps.

Diane von Furstenberg cherche un partenaire - DR


« Je ne suis pas en train de vendre mon activité, mais le moment est venu pour donner à la société le management qu’elle mérite. J’ai décidé que nous allons probablement céder une participation du capital », a-t-elle déclaré au WWD. Un porte-parole de la maison nous a confirmé cette décision, tout en nous précisant que « la marque était en phase initiale de discussion et que, jusqu’ici, aucun accord n’avait été conclu ». Par ailleurs, aucune date butoir n’a été fixée.

Diane von Fürstenberg a fait appel à la banque d’affaires Michel Dyens & Co., basée à New York et à Paris, pour mener les négociations. Elle s’était déjà adressée à cette banque spécialisée dans les fusions et acquisitions en 1983, lorsqu’elle avait vendu sa marque de cosmétiques au Britannique Beecham Group Ltd.

Comme le rappelle le porte-parole du label, « Diane Von Furstenberg n'a pas de CEO depuis plus d'un an et il s'agit d'attirer un dirigeant approprié pour accompagner la maison dans une nouvelle phase pour en consolider l’héritage ».

La griffe américaine n’a plus de directeur général depuis novembre 2016, Paolo Riva ayant quitté l’entreprise un an et demi à peine après avoir été nommé à ce poste. Sous l’égide de ce dernier avait notamment été recruté en mai 2016 comme directeur créatif le designer écossais Jonathan Saunders.

En début d’année, Marc Menesguen a été nommé au poste de coprésident aux côtés de la fondatrice, aujourd’hui âgée de 70 ans. Celle-ci a également annoncé avoir rappelé au sein du conseil d’administration Paula Sutter, qui avait intégré la maison comme présidente et dirigeante en 1999 pour y opérer un repositionnement commercial et développer son aura de façon internationale en tant que « marque lifestyle de luxe », avant de quitter la société fin 2013.

Diane von Furstenberg enregistre de bons résultats avec ses ventes en ligne - DR


Ces dernières années, la marque, qui a été confrontée à la crise des marchés, a procédé à une profonde restructuration. Elle a réduit de 40 % les références de sa collection de prêt-à-porter pour gagner en efficience et en lisibilité. De même, elle a rationalisé son réseau de vente au détail et en gros, en sélectionnant davantage ses revendeurs, l’objectif étant de se rapprocher du consommateur.

« Comme tout le monde le sait, la vente au détail est difficile pour toutes les marques en ce moment. En ce qui concerne les magasins physiques, certains baux n’ont pas été renouvelés et effectivement, nous avons délibérément rationalisé notre distribution. Notre activité de vente directe en ligne est extrêmement saine », précise encore l’entreprise à FashionNetwork.com.

La marque est commercialisée actuellement à travers 140 boutiques dans le monde, dont une vingtaine aux Etats-Unis

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com