×
Publicités
Publié le
6 août 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Diane Von Furstenberg réélue à la présidence du CFDA

Publié le
6 août 2008

Le 30 juillet dernier, Diane von Furstenberg a été reconduite dans ses fonctions à la présidence du CFDA (Council of Fashion Designers of America). Elue à l’unanimité par ses pairs, la créatrice américane repart pour un mandat de deux ans. Le comité de direction a en outre validé l’arrivée de 28 nouveaux membres, portant leur nombre à 350.


Diane von Furstenberg à la remise du CFDA Award 2007

Steven Kolb, directeur exécutif du CFDA a salué les différentes actions entreprises par la créatrice au cours des deux dernières années. « Le nombre de membre a considérablement augmenté, et l’industrie de la mode américaine a gagné en visibilité, a-t-il déclaré. L’enthousiasme de Diane et sa participation active au sein du CFDA sont indiscutables et je continuerai à soutenir ses efforts ».

Cousin américain de la Fédération Française de la Haute Couture et des Créateurs de mode, le CFDA œuvre à travers différentes actions en faveur des designers d’outre-Atlantique. Il finance, en partenariat avec le journal Vogue, le fond CFDA/Vogue qui aide à la scolarisation et à la formation professionnelle dans le secteur de la mode. Quant au CFDA Award, il est considéré comme « l’Oscar de la Mode ». De fait, les membre du jury – journalistes de mode réputés, stylistes, acheteurs des plus grands magasins, … - sont tous des professionnels de renom, lui facilitant un rayonnement international.

Chaque année, la remise du prix donne d’ailleurs lieu à un grand gala, où stars du grand comme du petit écran se mêlent aux industriels du milieu et couturiers prestigieux. Francisco Costa pour Calvin Klein a reçu le prix 2008 dans la catégorie womenswear tandis que Tom Ford le remportait pour l’homme. Dries van Noten fut élu pour sa part designer international de l’année.

Depuis 2006, le CFDA a en outre élargi son champ d’action. Il mène en effet une vive campagne en faveur de la propriété intellectuelle des créateurs de mode. Diane von Furstenberg a au cours de son premier mandat rencontré plusieurs sénateurs américains sur ce point pour renforcer la politique de lutte contre la contrefaçon. Une implication partagée avec plusieurs membres du CFDA qui a abouti au Design Piracy Prohibition Act. La loi vise à soutenir l’industrie textile américaine qui représente quelque 350 milliards de dollars ainsi qu’à renforcer la protection juridique de la propriété intellectuelle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com