×
Publicités

Dirk Bikkembergs accélère grâce à ses investisseurs chinois

Publié le
today 26 juin 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

On respirait une atmosphère festive et franchement optimiste durant le défilé de Dirk Bikkembergs, qui a ouvert la semaine de la mode masculine à Milan, le 19 juin dernier.

Alors que les invités prenaient un verre, lors de la fête qui a suivi le show aux Thermes de Milan, Maurizio Pizzuti, président de l’entreprise italienne Zeis Excelsa, qui a repris la griffe en 2011, posait pour les photographes avec son nouvel associé, Luciano Donatelli, responsable de la filiale italienne du groupe chinois Guangzhou Canudilo, qui vient de s’emparer de Dirk Bikkembergs.

Dirk Bikkembergs a fait défiler sa collection été 2016 aux Thermes de Milan - © PixelFormula


L’opération devrait être finalisée en juillet, tandis que le nouveau management devrait être nommé d’ici quelques mois. La griffe de sport couture, fondée en 1989 par le couturier belge Dirk Bikkembergs, a été cédée en effet à hauteur de 51 %, pour 40,68 millions d’euros, à Guangzhou Canudilo fashion and accessories, groupe spécialisé dans la distribution de menswear en Chine.

« C’est un groupe important coté à la Bourse de Shenzhen. Il détient 450 boutiques, où il commercialise ses propres marques positionnées dans le moyen-haut de gamme, ainsi qu’une cinquantaine de multimarques, où il distribue de grandes griffes en Chine, dont Dirk Bikkembergs », explique Maurizio Pizzuti.

« Les titulaires de Guangzhou Canudilo souhaitaient avoir dans  leur portefeuille une griffe internationale, c’est pourquoi ils sont entrés dans le capital de Dirk Bikkembergs. Mais ils ne veulent pas en rester là et sont en négociation avec d’autres marques italiennes. Ils devraient conclure sous peu avec une enseigne de luxe milanaise », confie le patron de Zeis Excelsa, qui détient de manière paritaire, avec l'entreprise italienne Sinv (propriétaire de la marque Piazza Sempione), une participation de 49 % de la société Levitas, qui contrôle la griffe.

Dirk Bikkembergs a ouvert la Fashion week de Milan le 19 juin par un défilé-party


« La production de Dirk Bikkembergs restera en Europe. Notre entreprise Zeis Excelsa continuera de produire sous licence la ligne de chaussures, tandis que Sinv s’occupera de l’habillement également sous licence. Guangzhou Canudilo prendra en charge la distribution de la griffe en Asie », poursuit Maurizio Pizzuti.

« L’accord prévoit un business plan extraordinaire avec une entrée sur le marché américain, où la marque n’est présente pour l’instant qu’à travers l’e-commerce. Par ailleurs, le groupe est en train d’engager un investissement colossal pour créer une importante plate-forme Web destinée à commercialiser des marques de luxe accessible en Chine », conclut l'entrepreneur italien, en se réjouissant pour le potentiel de croissance de Dirk Bikkembergs, puisque « la Chine représente le plus grand marché au monde ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com