×
Publicités
Publié le
2 déc. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Disney et trois créateurs derrière les fourneaux pour les Pièces Jaunes

Publié le
2 déc. 2008

La gastronomie serait-elle affaire de mode ? Quand on pense à la saisonnalité des collections de pâtisserie de certains grands chefs, ou qu’on déguste une création gourmande éphémère pensée par un styliste de mode, on entrevoit déjà la réponse. Cette fois, c’est Disney qui nous la fait toucher du bout des papilles. Pour nous mettre en bouche, Disney a fait appel à Chantal Thomass, Vanessa Bruno et Ora Ito qui ont tous trois imaginé avec Sébastien Gaudard une bûche de Noël liant, jusque dans ses saveurs et son esthétisme, le plaisir gustatif à la féérie de sa silhouette.


De gauche à droite : bûches de Vanessa Bruno, Chantal Thomass et Ora Ïto

Pour Vanessa Bruno, l’onirisme, tout de blanc vêtu, est celui d’Aladdin. Le conte préféré de sa fille se fait « mousse au chocolat blanc infusée de thé au jasmin, cœur de chocolat noir intense nappé d'une fine ganache au chocolat blanc ponctué d'une composition de fleurs de jasmin cristallisées ».

L’onctuosité de la mousse a aussi séduit Chantal Thomass qui, sous le moelleux des capitons de son gâteau, cache « un biscuit à la crème de marrons qui dévoile en son cœur une crème à la rose ponctuée de griottes acidulées ». Plus qu’une pâtisserie, un clin d’œil rose tendre au réveil d’une Belle au Bois dormant encore engourdie par le sommeil.

Quant à Ora Ïto, il rend hommage à la pureté de Blanche neige avec une bûche « aux délicates saveurs de pommes fondantes et de mousse onctueuse à la pâte d'amandes ». Un manteau neigeux dont la blancheur immaculée est perturbée par une tranche de pomme rouge sang.

Modélisation 3D de la devanture de la pâtisserie Disney qui ouvrira ses portes à Paris les 23 et 24 décembre

Le résultat, qui met l’eau à la bouche, se laissera désirer jusqu’au 23 et au 24 décembre prochains. Deux jours au cours desquels petits et grands pourront acheter ces exquises créations au prix unique de 100 euros. Et à la dégustation s’ajoute une bonne action, puisque la vente des trois cents bûches disponibles (100 exemplaires par modèles) ira au profit de la vingtième édition des Pièces Jaunes.

Pas besoin de se rendre en Seine-et-Marne dans le parc d’attractions, car c’est bien Disneyland qui rend visite aux gourmets parisiens. Noël est en effet l’occasion pour Disney de s’enraciner au cœur de Paris. Le 68 de la rue Jean-Jacques Rousseau (Ier) va ainsi se muer en une pâtisserie éphémère dont le décor et les créations gourmandes s’annoncent féériques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com