×
Publié le
10 mars 2015
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Doha dévoile un projet de centre commercial inédit

Publié le
10 mars 2015

En plein développement, le Qatar multiplie les chantiers à vocations touristiques et commerciales dans sa capitale. Parmi les nouveaux projets, le centre commercial Katara Plaza, à Doha, se distingue par sa conception originale. Il sera inauguré en septembre 2016.

L’espace de 38 000 m² accueillera les Galeries Lafayette (13 800 m² sur trois niveaux), une trentaine de boutiques sur une superficie de 18 000 m², un centre totalement dédié à l’enfant (3 400 m²) via un bâtiment un peu kitsch en forme de paquet cadeau proposant marques, restauration et activités ciblées, un centre spa Evian (2 800 m²) ainsi que 2 000 places de parking.

Une image du futur centre commercial Katara Plaza de Doha


Le projet a été présenté le 8 mars à Doha devant un parterre de personnalités, telles Patrick Chalhoub, le patron du groupe homonyme leader dans le luxe au Moyen-Orient ou l’ambassadeur de France au Qatar, Eric Chevallier. Les représentants de nombreuses griffes étaient aussi présents, de Gucci à Dolce & Gabbana, en passant par Cartier.

Ce centre commercial, qui se déploiera avec deux grandes ailes de bâtiments le long d’une avenue ombragée, dans un style d’architecture victorienne avec enfilades de colonnes, sera doté d’un inédit système de climatisation en plein air, permettant aux visiteurs de traverser les allées et la vaste cour sans souffrir des chaleurs intolérables de l’été. Ce système a été étudié pour les stades du Qatar, qui accueilleront la Coupe du monde de football en 2022.

Katara Plaza va s’implanter en plein cœur du site Katara, qui s’étend sur plus de 2 millions de m² entre le centre des affaires West Bay et le nouveau quartier résidentiel de luxe The Pearl, au nord de Doha. Le mall s’intègre en effet dans une vaste opération immobilière lancée en 2010, prévoyant un immense « village culturel » érigé ces dernières années avec mosquées, amphithéâtre en plein air, opéra à l'italienne, théâtre d'art dramatique, salle de concert, etc. Il devrait accueillir également deux nouveaux quartiers résidentiels.

Le centre commercial Katara Plaza devrait ouvrir ses portes en septembre 2016 - (Photo: FashionMag.com DM)


Cet ambitieux projet de Katara est promu par le gouvernement de l’émir du Qatar, Tamim bin Hamad Al-Thani, qui en est le principal investisseur. La construction du centre commercial va être financée à hauteur de 250 millions de dollars (233 millions d’euros) par le gouvernement, tandis qu’Ali Bin Ali Group (ABA Group), leader dans la distribution au Qatar avec 80 % du marché des biens de grande consommation et opérateur gestionnaire du centre, va investir 200 millions de dollars (187 millions d'euros). Ce dernier a signé un contrat de location d’une durée de 20 ans.

Le groupe Ali Bin Ali est actif depuis 60 ans dans divers secteurs, dont la distribution avec notamment des griffes de montres et joaillerie (Cartier, Dunhill, Montblanc, Panerai, Van Cleef & Arpels), qu'il commercialise via des boutiques à enseignes et ses propres magasins multimarques ABA Watches & Jewelry, tandis que dans la mode, il distribue entre autres Ermanno Scervino et Philipp Plein.

Pour Katara Plaza, Ali Bin Ali nourrit de grandes ambitions, l’objectif étant d’attirer une clientèle sélectionnée avec un positionnement allant d’un moyen-haut de gamme au luxe accessible et haut de gamme. Le centre n’aura donc pas de supermarchés, ni de food court, mais de vrais restaurants (sept, dont quatre au sein des Galeries Lafayette), une galerie d’art et une boutique d’antiquité.

Katara Plaza accueillera un centre sous forme de cadeaux totalement dédié aux enfants


Sur les marques sélectionnées au sein du Katara Plaza, rien n’a encore été dévoilé. Seule la maison de joaillerie Graff a signé 85 m². Selon nos informations, Saint Laurent souhaiterait prendre 500 m². Tout se jouera en fait dans l’équilibre entre des marques moyen de gamme, un luxe plus abordable et le très haut de gamme. Un subtil équilibre entre les griffes présentes dans les boutiques monomarques et celles au sein des grands magasins Galeries Lafayette, mais également entre les griffes du portefeuille d’Ali Bin Ali et les autres.

« Nous voulons offrir le juste mélange. Ce ne sera pas le mall ABA. Le nombre de boutiques dépendra du nombre de mètres carrés demandés par les griffes, qui exigent aujourd’hui des superficies beaucoup plus grandes par rapport au passé. Nous parions sur le grand potentiel du site, qui accueille déjà plusieurs millions de visiteurs », indique le président du groupe, Nabeel Ali Bin Ali.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com