×
Par
AFP
Publié le
19 juil. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dolce & Gabbana, "indignés" par les propos d'un élu local, ferment boutique à Milan

Par
AFP
Publié le
19 juil. 2013

MILAN (Lombardie), 19 juil 2013 (AFP) - Les neuf magasins milanais du groupe de mode Dolce & Gabbana resteront fermés pendant trois jours en signe de protestation de ses fondateurs contre le mauvais traitement dont ils s'estiment victimes de la part de la mairie de Milan, selon un communiqué vendredi.

"Nous ne sommes plus disposés à subir injustement les accusations de la police financière, du fisc, les attaques des ministères publics et le pilori médiatique auquel nous sommes cloués désormais depuis des années", écrivent Domenico Dolce et Stefano Gabbana, condamnés le mois dernier pour fraude fiscale à une peine d'un an et huit mois de prison, ainsi qu'à verser 500.000 euros d'indemnisation au fisc.

Stefano Gabbana et Domenico Dolce (PixelFormula)


"Dernièrement, indignés de la manière dont nous sommes traités par la Mairie de Milan, nous avons décidé de fermer les (neuf) magasins de la ville pour trois jours à partir d'aujourd'hui (vendredi)", selon le texte. Cette mesure "est le signe de notre indignation", poursuivent-ils.

Le conflit est né d'une déclaration faite hors micro par l'adjoint au commerce de la mairie lombarde, Franco D'Alfonso, qui aurait récemment déclaré selon le Corriere della Sera qu'il "ne faudrait pas concéder d'espaces symboles de la ville à des personnages et marques célèbres qui ont été condamnés pour des faits odieux comme l'évasion fiscale".

Cette déclaration, reprise par la presse, a provoqué la colère des deux intéressés, suivie d'une vive polémique sur Twitter entre partisans et détracteurs des deux couturiers, ainsi que ceux s'inquiétant pour l'image de Milan en tant que capitale de la mode. Les deux hommes se disent "fatigués des diffamations et injures constantes qui nous privent de notre sérénité au travail et nous détournent de notre véritable tâche de stylistes". Rappelant qu'ils sont milanais de naissance, ils soulignent avoir "beaucoup donné à cette ville, du prestige et de la visibilité internationaux, des emplois et du développement économique".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.