×
Publicités
Publié le
20 janv. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dragon Sea, une nouvelle marque sur la planète des sneakers créatives au Who's Next

Publié le
20 janv. 2011

Eric Lemaître (ex-directeur général Lacoste Chaussures) avait depuis longtemps l’envie de lancer sa marque de chaussures. Une envie qui s’est concrétisée après la vente en 2010 de son site Internet wavetennis et après quelques voyages en Chine. Inspiré par la culture de l’Empire du Milieu, l’homme imagine alors une chaussure confortable au design créatif.

Dragon Sea
Chaussure Dragon Sea modèle Kowloon

Il part alors à la recherche de partenaires chinois et découvre Longhao (entre autres distributeur de Timberland en Chine) propriétaire d’une marque chinoise de chaussures créée en 1987: Dragon Sea. Eric Lemaître, séduit par le nom de la marque, propose alors un accord. Il développera un design pour Dragon Sea, s’occupera du marketing et distribuera la chaussure en Europe alors que Longhao s’occupera de la production, du développement et du soutien logistique. Il demande alors à Laurent Vigneron (ex-directeur du studio de création de Lancel) de le rejoindre et font appel à deux designers.

La toute nouvelle version de Dragon Sea naît ainsi. Ses modèles se parent de semelles respirantes et antibactériennes à base d’herbes aux vertus bienfaisantes, "représentative de la notion de confort de la culture orientale", explique Eric Lemaître. Et si le logo en cuivre, inspiré par la vieille pièce de monnaie chinoise et par le dragon, puise dans la tradition chinoise, le design se veut résolument novateur.

A l’image du système Kumbo qui permet d’enlever le talon de la chaussure pour les porter façon "babouches". Des formes déclinées en trois collections: Java, simple et design dotée de lacets (de 79 à 115 euros). Kowloon (voir image) avec une tige montante et un système de velcro au talon qui permet de ne pas délacer les chaussures et de les enfiler à la façon de chaussures de ski (de 95 à 145 euros), enfin la Xian, épurée, coupe basse sans lacets (79 à 115 euros). Par ailleurs, Dragon Sea propose également des sacs.

La griffe qui sera présente sur le Who’s Next et qui y dévoilera pour la première fois ses collections devrait livrer pour juin 50 à 100 points de vente en France et en Belgique. Elle lancera son site Internet en mai.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com