×
5 441
Fashion Jobs
Publié le
1 mars 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dries Van Noten célèbre son 100ème show

Publié le
1 mars 2017

C'est un moment de mode authentique qui a été vécu mercredi avec Dries Van Noten, dont le défilé comportait la présence de dizaines de légendes des podiums, éblouissant l'obscurité de la salle de boxe Marcel Cerdan de Bercy et redonnant des couleurs à un Paris pluvieux. Un casting de super top-modèles donc, pour un défilé s'appuyant sur une sélection des meilleures pièces de Dries Van Noten.
 

Caroline de Maigret splendide dans un manteau en soie aux imprimés Dries Van Noten revisité - © PixelFormula


À une époque où les créateurs indépendants ont de plus en plus de mal à survivre sans l'appui d'un conglomérat géant de luxe ou le soutien d'un fonds d'investissement, Dries Van Noten parvient toujours à prospérer avec ses propres moyens. Et à créer de grands moments de mode pour célébrer les étapes importantes de sa carrière.

Pour son 50ème défilé en 2004, Dries Van Noten avait organisé un dîner à l'intérieur d'une gigantesque usine Pratt & Whitney désaffectée au nord de Paris pour 300 journalistes et acheteurs - chacun avec leur propre serveur désigné, faisant défiler ses mannequins entre les tables. Cinquante défilés plus tard, mercredi, il a généreusement convié des dizaines d'ex-super mannequins venues de New York et Los Angeles à rallier la capitale française - Nadja Auermann, Trish Goff, Michelle Hicks, Liya Kebede, Alek Wek et Erin O'Connor .

Quelques-unes de ses compatriotes belges, comme les légendaires Anna Oost, Elise Crombez ou Guinevere von Seenus, ont pu prendre le train depuis Bruxelles, tandis que la it girl locale, Caroline de Maigret, a juste eu besoin d'un Uber.

Carolyn Murphy dans une robe-chemise aux imprimés historiques - © PixelFormula


Plusieurs d'entre elles ont été des vedettes des défilés épiques d'Helmut Lang, comme l'ultra-beauté Amber Valletta, superbe dans un pantalon de couleur orange sanguine coupé dans la célèbre silhouette surdimensionnée de Dries Van Noten.

Pour l'automne 2017, Dries Van Noten a joué avec ses marques de fabrique - effaçant le volume et un éclectisme qui mélange imagerie ethnique, tailoring, sportswear et de nombreux imprimés issus de ses propres archives.

Comme ceux aperçus sur la superstar Carolyn Murphy, apprêtée dans une robe-chemise éblouissante confectionnée à l'aide des imprimés floraux d'un défilé de 2014 revisités. Bienveillant, Dries Van Noten avait laissé un livret avec certains de ses imprimés historiques préférés sur chaque siège, qui ont tous été surimprimés ou brodés avec des formes géométriques dans des couleurs vives.
 

Un casting des meilleures super modèles anciennes et actuelles pour un défilé des meilleurs imprimés - © PixelFormula


« Je suis tellement honorée d'être au 100ème défilé de Dries. Qui ne le serait pas ? », s'est enthousiasmé Amber Valletta en coulisses.

Se frayant son propre chemin, Dries Van Noten n'achète jamais aucune page de publicité dans les magazines de papier glacé. Il ne réalise pas de campagnes publicitaires et ne signe pas de licence de parfum, même si les groupes de cosmétiques lui feraient un pont d'or. Malgré tout, il continue de prospérer, de créer de grandes collections et de mettre en scène des défilés merveilleux. Il a obtenu une standing ovation mercredi à Paris et a mérité chaque applaudissement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com