×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 janv. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dunhill, en cohérence avec son héritage

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 janv. 2018

Il s'agissait d'une première pour Dunhill, la vénérable marque anglaise, plutôt réputée pour ses accessoires que sa mode délicate.


Dunhill - Automne 2018 - Instagram / menieurluis


Heureusement, les vêtements présentés au cours du défilé de dimanche soir parvenaient à suggérer à la fois les lignes précises du tailleur britannique et les formes des briquets et des portefeuilles qui ont rendu Dunhill célèbre, à juste titre.
 
Ce défilé était aussi le premier pour Mark Weston, le directeur artistique de Dunhill, la marque anglaise ayant choisi de se limiter à des présentations organisées à Londres depuis sa nomination au printemps dernier.
  
L'idée forte de Mark Weston était de se concentrer sur le cuir pour cette collection automne 2018, avec des pantalons à la coupe précise et irréprochable, portés avec des bottines en cuir lisse. Le créateur a aussi joué avec le logo de la maison, déplaçant notamment le nom de la marque des lisières des rouleaux de tissus aux cols de plusieurs T-shirts, ou inscrivant ses célèbres D, H et LL allongés sur un blouson de motard en cuir à empiècements noirs, bleus et blancs.

D'ailleurs, Mark Weston a sans aucun doute mené à la baguette son atelier, à en juger d'après ses merveilleuses vestes faussement croisées et sa captivante redingote de smoking, parfaite pour une soirée habillée.
  
« Je voulais simplement faire passer un message fort autour de ma vision de Dunhill et de ce qu'est la marque aujourd'hui », expliquait-il après le défilé. La marque a été fondée en 1893 par Alfred Dunhill; à l'origine, elle fabriquait des selles de chevaux. Mark Weston a rejoint la maison l'an dernier après avoir quitté Burberry, suivant de près le nouveau PDG, Andrew Maag, arrivé chez Dunhill en janvier 2017.

Ses mannequins - à la fois ébouriffés et impeccables, comme il se doit - avaient été choisis avec soin. Et alors que tout le premier rang commençait à faiblir après 16 jours de défilés masculins ininterrompus, il a eu la bonne idée de lancer son défilé à un rythme ultra-soutenu. 

En un mot, Mark Weston a orchestré un message fort et cohérent pour Dunhill, l'une des nombreuses marques contrôlées par Richemont, le deuxième géant du luxe après LVMH - une belle proposition pour ce dernier jour de la saison des défilés de prêt-à-porter masculin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com