×
6 883
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

E-commerce: l’Etat s’engage pour l’emploi du numérique

Publié le
today 13 mars 2012
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Syntec Numérique et Pôle Emploi ont signé un accord de professionnalisation afin d’orienter et de former des professionnels aux métiers du numérique. Sous l’égide du ministère de l’Emploi, un compte Facebook dédié au sujet est par ailleurs mis en place.


Eric Momboisse (Fevad), le Député Bernard Gérard, le ministre Xavier Bertrand, et Marc Simoncini (Jaïna) à l'Assemblée Nationale le 2 mai 2011 - Photo: MG/Fmag

Xavier Bertrand, ministre de l’Emploi, recevait en mai 2011 à l’Assemblée Nationale les professionnels du e-commerce (Fevad). Et un problème a été particulièrement souligné par ces derniers: la pénurie de personnel qualifié. Un comble pour un secteur générant 42 milliards d’euros de chiffre d’affaires, et comptant 400 000 emplois, chiffre en constante augmentation.

L’accord signé entre Syntec et Pôle Emploi entend donc lutter contre le manque de main-d’œuvre qualifiée. Avec la DGEFP (délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) et l’Inffo (Centre pour le développement de l’information sur la formation permanente), le texte a deux objectifs principaux. Le premier est l’évaluation des besoins du secteur, notamment en instaurant le CEP (Contrat d’étude prospective) qui aidera à définir les évolutions de l’activité. L’autre but est d’orienter le plus grand nombre de candidats vers les métiers du numérique.

Pour Xavier Bertrand, la mesure doit profiter tant aux jeunes qu’aux seniors, ainsi qu’aux personnes licenciées ou en situation de handicap. Les jeunes travailleurs sont, malgré tout, les premiers visés par les formations annoncées, à en croire le communiqué de Bercy. En outre, une page Facebook baptisée "France Métiers Numérique" a été mise en ligne lundi 12 mars afin d’informer le public sur l’emploi numérique.

Certains n’ont pas attendu la réaction du gouvernement pour s’emparer du problème. Sur un marché partagé entre quelques écoles, trois têtes d’affiche du secteur ont créé leur propre formation. A la rentrée dernière, Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée.com), Xavier Niel (Iliad-Free) et Marc Simoncini (Meetic) lançaient ainsi l’Eemi, Ecole européenne des métiers de l’Internet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com