×
6 269
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 mai 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

E-G8: les stars du web sont à Paris

Publié le
23 mai 2011

La capitale française est, ces 24 et 25 mai, la capitale mondiale du web. Alors que le G8 se réunira à Deauville, les plus grands noms du web ont rendez-vous à Paris pour débattre de la place du numérique dans une société mondialisée. Et rares sont les absents à cette rencontre. Sont ainsi annoncés Eric Schmidt (Google), Jimmy Wales (Wikipedia), John Donahoe (eBay), Rupert Murdoch (News Corporation) ou Mark Zukerberg (Facebook). Côté français sont notamment attendus Jacques-Antoine Granjon (Vente-Privée.com), ou encore Xavier Niel (Iliad – Free). Mais aussi par exemple Jérémy Emsellem, fondateur de la marque et du site internet éponyme Golden Hook, jeune entrepreneur de l'internet convié à ces rencontres mondiales.

Retrouvez le programme du e-G8 sur le site officiel de l'événement


Présidé par le groupe Publicis, l’e-G8 a pour but de "nourrir le débat des gouvernants" sur l’impact économique d’Internet, sur les mutations qu’il a entraîné dans les secteurs traditionnels, et sur ses conséquences sociales au sein des entreprises comme des Etats. Il est presque déjà entendu que, fort des nombreux emplois qu’ils créent, les entrepreneurs du web réclameront un soutien accru des Etats dans leur développement.

Pour Marc Lolivier, délégué général de la Fédération française du e-commerce (Fevad), cet e-G8 est une occasion d'aborder enfin le web sous un angle nouveau. "Cela va permettre de parler du numérique de manière globale, et pas sous un prisme particulier", explique-t-il. "Car le problème que rencontre habituellement le secteur, c’est une approche fragmentée prenant chaque problème séparément et ouvrant ainsi la porte à des réponses excessives". Un problème qui est abordé au Global E-Commerce Summit qui se tient du 23 au 25 mai à Barcelone, en marge duquel l'e-G8 s'est organisé en quelques semaines.

Un contexte chargé pour le e-commerce français

Cet e-G8 ouvre en tout cas ses portes dans un contexte chargé pour le e-commerce. La France vient en effet d’aligner les soldes en ligne sur les soldes physiques. Une décision de longue date réclamée par la Fevad pour mettre les sites sur un pied d’égalité, quelle que soit leur région d'origine. En outre, l’UMP a déposé l’amendement de suppression de la "Taxe Google", demandée par les sénateurs pour taxer la publicité en ligne. Le texte posait problème car aucune définition légale de la publicité en ligne n’y était associée, car elle ne pouvait que réduire la compétitivité des entreprises françaises, puisqu’étant les seules à devoir s’y soumettre.

Quant à la réforme européenne du secteur, la Fevad entend rester mobilisée jusqu’à la date butoir du 30 mai, dans l’espoir de voir le Parlement et la Commission entrer en désaccord, provoquant de nouvelles discussions sur le sujet (l’occasion de relire notre article sur les propositions européennes et l’inquiétude des professionnels).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com