×
Publicités
Auteur :
Publié le
17 déc. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

ECCE: retour à l’équilibre et prolongation des licences

Auteur :
Publié le
17 déc. 2012

Après avoir réduit la voilure en quittant son siège parisien pour s'installer à Levallois près d'Armand Thiéry, autre société du groupe Deveaux, Jean-Damien Waquet, directeur général et seul maître à bord depuis le départ de Thierry Dorne, est plus qu’optimiste aujourd'hui. Il évoque une double stabilité: stabilité des actionnaires (en l'occurrence la famille Deveaux) et surtout stabilité du portefeuille de marques.


Car le fabricant, qui en près de 20 ans a vu ses effectifs fondre de quelque 2500 à 160 personnes dont 64 démonstrateurs, a surtout clos cet été le feuilleton Azzaro en resignant une licence. "Nous avons conclu en juillet un accord avec Azzaro qui court jusqu’à la saison automne-hiver 2020 et ce pour toute l’Europe", commente Jean-Damien Waquet.

La période de signatures fut faste pour le manager. Arrow avait été resigné dès 2010 et court jusqu’en 2019. La licence Givenchy a été renégocié également. Surtout, dernière signature en date, Courrèges. La société garde la licence production et distribution et ce pour 5 années supplémentaires. "Grâce à la vente du réseau Stock B à Armand Thiery, nous avons annulé notre dette et partons sur des bases saines. Avec notre structure de coûts, nous atteindrons l’équilibre en 2012", détaille-t-il. De 8 millions en 2010, la perte avait été ramenée à 1 million en 2011.

Pour le développement d’Ecce, le manager avance ses axes de développement: lancer la femme chez Arrow, conclure un accord de distribution avec les Espagnols de Rushmore et enfin rentrer une nouvelle griffe de luxe dans le portefeuille de licence. Pour Arrow, bien que la société française n’ait que la licence pour la France (le reste de l’Europe ayant été confié cet été à l’Allemand Seidensticker), ECCE présentera à l’automne 2013 un premier "portant" dédié à la gent féminine. Le motif invoqué est double: d’une part la mode féminine est incluse dans le contrat de licence et deuxièmement, le développement des boutiques, au nombre de 8 actuellement, à enseigne Arrow, est une priorité dans l’Hexagone.

Côté portefeuille de marques, Jean-Damien Waquet devrait signer très prochainement un accord avec Rushmore. "Nous devrions démarrer avec la saison automne-hiver 2013/2014", commente le dirigeant. Suite au départ de Thierry Dorne, qui était au directoire depuis 2000, il a fait entrer dans celui-ci Laurent Mignon, directeur des opérations et du sourcing. Pour 2013, ECCE vise une stabilité voire une légère augmentation de ses ventes. Et le retour à un résultat positif du fait de la réduction des coûts et du foyer de pertes des boutiques Stock B.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com