×
2 745
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 janv. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ellery fait ses premiers pas dans la couture

Publié le
23 janv. 2018

C’est un rêve qui se réalise pour Kym Ellery. L’ex-rédactrice de mode australienne, qui a lancé son label féminin en 2007 à 23 ans et défile à la Fashion Week féminine de Paris depuis octobre 2015, a fait ses premiers pas mardi dans l’univers de la couture avec un show organisé au palais des Beaux-Arts, en marge du calendrier officiel de Semaine de la Haute Couture.


Les capes couture d'Ellery - FashionNetwork.com ph DM


La créatrice a présenté pour l’occasion une partie de sa collection de prêt-à-porter pour l’automne-hiver 2018-19 (l’autre sera dévoilée en février-mars), ainsi que plusieurs pièces couture qu’elle a réalisées dans le « baby atelier », comme elle le surnomme, qu’elle a installé à Paris il y a 18 mois pour s’engager dans cette aventure.

Tandis que son activité principale reste à Sydney, où elle emploie une cinquantaine de personnes, Kym Ellery s’appuie dans la capitale sur une petite équipe, dont certaines petites mains ont été recrutées parmi « les meilleurs ouvriers de France ».

On retrouve dans cette collection le style masculin et les volumes amples caractéristiques de la marque, reprenant les classiques du vestiaire pour les remanier dans de nouvelles proportions. Les pantalons s’endossent taille basse très évasée avec des tuniques asymétriques. De grands pans d’étoffes enveloppent les mannequins, parfois portés comme une traîne, nouée à la taille.

La créatrice joue avec le contraste entre vide et trop-plein avec des ouvertures créées dans le dos ou sur les flancs d’un manteau, ainsi qu’au bout de manches extra-longues et des pantalons. Les femmes sont sagement couvertes sur le devant, laissant découvrir un dos nu. Les robes du soir sont drapées et taillées dans des tissus français ou italiens.

La collection n’oublie pas accessoires avec beaucoup de bijoux, notamment des boucles d’oreille importantes et des broches scintillantes, qui referment sur le côté des capes-couvertures volumineuses, tandis que les femmes enfilent de longues cuissardes.

Les décolletés dans le dos caractérisent la collection d'Ellery - FashionNetwork.com ph DM


« La couture représente l’évolution naturelle de ma marque. Elle a désormais 11 ans et je souhaitais la porter à un niveau supérieur. Les pièces couture présentent mon interprétation contemporaine des robes de soirée et tapis rouge », explique la jolie brune en backstage, ravie du succès remporté auprès du public.

« J’ai voulu créer des tenues de soirée que j'aimerais porter et qui sont davantage ciblées sur une femme moderne. Pas besoin pour cela de faire nécessairement des robes de princesse à paillettes », glisse-t-elle en riant.

Originaire de Karratha, dans l’ouest de l’Australie, Kym Ellery, qui est passée notamment par la Central Saint Martins School à Londres, revendique 180 multimarques dans le monde dont les Galeries Lafayette. Elle réalise 90 % de ses ventes à l’international, son premier marché étant l’Europe, suivi par les Etats-Unis et l’Asie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com