×
Publié le
30 sept. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Emanuel Ungaro reprend le fil de son histoire

Publié le
30 sept. 2017

Des couleurs vives, des gros nœuds, des fleurs, des volants, des éclats brillants et des transparences… C’est l’esprit joyeux et coloré d’Emanuel Ungaro que Marco Colagrossi, nouveau directeur artistique de la maison de luxe, a voulu ressusciter pour sa première collection, qu’il a dévoilée vendredi au Pavilllon Ledoyen, sous une tente transformée pour l’occasion en discothèque eighties.


Emanuel Ungaro, printemps-été 2018 - © PixelFormula


Le designer italien, qui a travaillé notamment pour Dolce & Gabbana et Giorgio Armani, a repris les codes du fondateur éponyme de la marque, en les revisitant dans une version contemporaine et apaisée, jouant sur les contrastes de matières entre jacquard de fil coupé, tulle, soie, organza et cellophane, PVC et filet métallique.

On retrouve ainsi les fleurs dans des mini-robes jacquard, dans des imprimés fleuris, mais aussi appliquées en relief sur des pantalons. Les pois sont bien présents, mais mouvants, comme ces sphères de tissu rouge cousues sur une robe turquoise.  De grands nœuds en tulle coloré se nouent autour du cou. La jupe en satin fuchsia se porte avec un tricot en lurex.

Emanuel Ungaro, printemps-été 2018 - © PixelFormula


« J’ai conçu cette collection comme une première étape qui se voulait un hommage à Emanuel Ungaro. J’ai voulu restituer la femme Ungaro, chaleureuse, extravagante et forte, mais en lui apportant une touche de douceur », explique le designer en backstage.

Ainsi, les mannequins portent des chaussures à petit talon, tandis que la silhouette est volontiers arrondie dans des jupes tulipe, des épaules bombées, des manches gigot, des robes à longue traîne bordées de volants. Les manteaux, notamment, comme d’élégants peignoirs au large revers, sont très réussis.

Emanuel Ungaro - printemps-été 2018 - Womenswear - Paris - © PixelFormula


« J’ai voulu reprendre une histoire incomplète et la faire revivre », conclut Marco Colagrossi, qui s’est inspiré, par exemple, d’un tailleur pantalon en flanelle grise esquissé par Emanuel Ungaro. Il l’a restitué, en laissant ses bords effilochés et en lui ajoutant des manches en tulle violet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com