×
Publicités
Publié le
5 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Énergie: le textile européen inquiété par les hausses des prix

Publié le
5 oct. 2021

Le prix de l'énergie commence à inquiéter dans différents pays d'Europe. La confédération européenne des industries textiles Euratex a récemment exprimé son inquiétude quant aux conséquences de ces hausses sur la compétitivité de la filière et a appelé les autorités nationales et européennes à apporter leur soutien aux industriels.


Shutterstock


A l'occasion du conseil de direction de l'organisation tenu fin septembre, son président Alberto Paccanelli a ainsi fait mention des hausses constatées, et notamment du côté du gaz, dont le prix a augmenté plus de trois fois depuis le début de l'exercice. "Depuis l'annonce du paquet 'Fit for 55' de l'UE, nous avons vu le prix du CO² dépasser les 60 euros", s'inquiète le responsable. "Cela a inévitablement un impact sur notre compétitivité, surtout dans un contexte mondial".

L'organisation appelle les gouvernements de l'UE à plancher sur une stratégie à long terme qui permettrait une stabilisation durable des coûts. Faute de quoi l'élaboration d'une stratégie de développement de l'industrie européenne serait par avance vouée à l'échec. Un discours des industriels européens qui intervient à l'heure où leurs concurrents chinois s'inquiètent désormais ouvertement des coupures de courants touchant plus d'une vingtaine de provinces chinoises. Coupures causées par l'explosion des prix du charbon, dont dépend 60% de la production d'électricité. Or, si la demande en énergie de la Chine a augmenté de 15% en un an, sa production de charbon n'a progressé que de 5%.

Deux situations qui sont intrinsèquement liées: pour pallier les coupures, la Chine a décidé de réaliser des commandes massives de gaz naturel "à tous prix" pour préparer l'arrivée de l'hiver. Commandes dont les experts en énergie estiment qu'elles ne vont que renforcer les hausses déjà constatées en Europe. Jeudi 30 septembre, le prix du gaz naturel en Europe a atteint un nouveau record à 97,50 euros par megawatt/heure. Les stocks européens de gaz sont largement mis à mal par un hiver long, les difficultés de fret durant l'été, une chute de la production locale et une baisse de l'approvisionnement par les pipelines russes.


Shutterstock



"La récente augmentation des coûts de l'énergie ajoute une pression supplémentaire sur nos entreprises", explique à FashionNetwork.com le directeur général d'Euratex Dirk Vantyghem, qui pointe ainsi que l'énergie n'est qu'un des problèmes majeurs rencontrés actuellement par la filière, en outre confrontée à la hausse du prix des matériaux ainsi qu'à la difficile recherche de salariés qualifiés. "Tous ces éléments devraient être abordés dans la prochaine stratégie de l'UE pour le textile", prévient le dirigeant.

Une situation qui pourrait porter préjudice à la reprise des exportations européennes d'habillement qui, après avoir chuté de 12% en 2020, ont retrouvé au premier semestre une certaine stabilité. Sur la période, l'UE des 27 a ainsi exporté pour 31,3 milliards d'euros d'habillement. Une progression de 3% par rapport au niveau affiché sur la même période un an plus tôt. Une stabilisation que pourraient remettre en cause les inflations cumulées de l'énergie, des matières et du fret.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com