×
Publicités
Publié le
18 juin 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Eric Bompard booste son image

Publié le
18 juin 2011

C’est un tournant dans la communication d'Eric Bompard. Fidèle de l’illustration depuis 8 ans, avec la célèbre chèvre en personnage principal, la griffe de cachemire se dote pour la prochaine collection automne-hiver d’une égérie, en chair et en os, et de renom: Monica Bellucci.

Eric Bompard
Monica Bellucci et Eric Bompard

Si Carole Bouquet avait déjà pris place dans les pages du catalogue Eric Bompard, c’est bien la première fois que la marque envisage une égérie de campagne. Objectif, doper la visibilité à l’international, mais aussi se renouveler, bousculer son image. Bien sûr, la chèvre reste présente, sous forme de logo, mais désormais, la marque souhaite être incarnée par une personne à la notoriété mondiale. Car aujourd’hui, pour Eric Bompard comme pour d’autres, la croissance passe incontestablement par l’international.

Au cœur de la stratégie de croissance de la griffe, le déploiement hors des frontières concerne notamment les pays scandinaves et Londres où la griffe de cachemire compte déjà une boutique (ouverte en 2008). Reste que l’implantation en propre, notamment via l’ouverture de filiales, demande beaucoup d’argent. A date, Eric Bompard dispose de trois boutiques en Belgique, une à Londres, une à Genève, deux en Chine et enfin une à Hong Kong. Quant à l’Hexagone, 29 boutiques et trois corners quadrillent le territoire. Et la marque projette deux prochaines ouvertures à la rentrée: à Cannes et à Biarritz avec des boutiques où l'on retrouvera le concept désormais rôdé de la "bibliothèque de couleurs".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com