×
6 712
Fashion Jobs
Publié le
29 oct. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Eric Bompard s'établit sur les Champs-Elysées

Publié le
29 oct. 2007

Eric Bompard s’agrandit. En effet, ouverte le 23 octobre dernier, la trente-cinquième boutique du maître français du cachemire a investi l’avenue des Champs-Élysées et son numéro 91. Avec plus de 80 % de son chiffre d’affaires réalisés dans ses vingt-cinq boutiques en propre françaises, la marque s’offre ainsi un vaisseau amiral de six cents mètres carrés, dont quatre cents dédiés à la vente, sur la plus célèbre des artères parisiennes.


Devanture de la boutique Eric Bompard des Champs-Elysées

Pour concevoir ce nouveau paquebot, la griffe s’est tournée vers Guillaume Terver du cabinet d’architecture CXT et le designer Christophe Delcourt. En collaboration avec Fabienne Couvert, Guillaume Terver a engagé son atelier dans l’étude de l’image de la marque et assoie ici toute la majesté architecturale que la plus noble des matières exige. Avec Yves Saint-Laurent, Chloé ou encore Lenôtre comme clients, il privilégie encore une fois le grandiose avec ce lieu de prestige.

Sensible à la texture du bois, « sa matière privilégiée » comme l’explique le communiqué, Christophe Delcourt livre un mobilier intérieur naturellement contemporain. Le binôme avait pour consigne de traduire l’« alchimie entre élégance, tendance et qualité », selon le communiqué. La moquette moelleuse côtoie des meubles blanc laqué pour reconstituer une atmosphère moderne mais douillette tandis que l’immense façade toute de baie vitrée et ses cinq mètres de haut rappellent au visiteur qu’il se trouve belle et bien sur les Champs-Élysées.


Intérieur de la boutique Eric Bompard des Champs-Elysées

Au total, ce sont plus de deux cents modèles et une cinquantaine de coloris que le visiteur peut découvrir sur les deux étages de la boutique. Et de lui en offrir un aperçu lorsqu’il pénètre dans le magasin dont le mur gauche n’est rien d’autre qu’une immense bibliothèque de verre accueillant un patchwork de pulls déclinés en plusieurs coloris. Une vitrine géante, sur laquelle les polyglottes en herbe peuvent s’exercer avec le mot « cachemire » décliné dans de nombreuses langues, vient protéger les mailles fragiles des pulls présentés dans cette Tour de Babel lovée en plein cœur de Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com