×
Publicités
Par
AFP
Publié le
22 juin 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Escada en chute libre au deuxième trimestre

Par
AFP
Publié le
22 juin 2009


Escada collection printemps-été 2009
Le groupe allemand de prêt-à-porter Escada, en grande difficulté, a annoncé lundi 22 juin des résultats trimestriels en chute libre, mais espère toujours trouver cet été une solution financière pour assurer sa survie.

Il a accusé une perte nette de 82,6 millions d'euros au deuxième trimestre de son exercice décalé 2008/2009, soit de février à fin avril, contre un bénéfice de 2,8 millions un an plus tôt, selon un communiqué du groupe.

Sur les six premiers mois de son exercice, la perte cumulée atteint 91,7 millions d'euros.

Le deuxième trimestre a été plombé par la vente de son segment moyen de gamme Primera, conclue fin mai, qui a nécessité des dépréciations d'actifs de 55 millions d'euros.

Parallèlement, le chiffre d'affaires a chuté de 33,1 % à 68,2 millions d'euros. Tous les marchés sont touchés: les ventes au premier semestre se sont effondrées de près de 28 % en Europe, de près de 22 % en Amérique du Nord et de près de 13 % en Asie.

"La conjoncture mondiale s'est encore dégradée au cours des six premiers mois de l'année" et la crise a "aussi altéré la propension à consommer des personnes aisées", selon le communiqué.

Mais les difficultés du groupe ne remontent pas qu'à la crise, avec des collections peu adaptées au goût de la clientèle et jugées vieillottes.

Résultat, Escada est embourbé dans de graves difficultés financières : pour éviter la faillite, il doit renégocier avec ses créanciers un emprunt obligataire de 200 millions d'euros.

"Il est prévu de finaliser la restructuration financière au courant du mois de juillet 2009", indique lundi le communiqué.

Une prochaine augmentation de capital de 30 millions d'euros doit aussi être validée par les grands actionnaires d'Escada, les frères Herz (groupe Tchibo) et l'investisseur russe Rustam Aksenenko. L'investisseur espagnol Bestinver Gestion pourrait aussi être de l'aventure, selon la presse allemande.

Signe de son déclin, Escada n'est plus coté depuis ce lundi sur l'indice SDax des petites valeurs de la Bourse de Francfort, faute d'une capitalisation suffisante. Vers 09H00 GMT sur le marché libre, le titre gagnait 0,69 % à 2,92 euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.