×
Publicités
Par
AFP
Publié le
29 oct. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Escada songe à s'ouvrir à la mode pour homme

Par
AFP
Publié le
29 oct. 2010

FRANCFORT (Allemagne), 29 oct 2010 (AFP) - Le groupe de prêt-à-porter allemand de luxe Escada, racheté par la famille indienne Mittal il y a un an, songe à se lancer dans une première collection pour homme, a déclaré son patron Bruno Sälzer dans une interview ce week-end.

Escada
Escada automne-hiver 2010/2011

"Nous pourrions aussi vendre de la mode masculine sous la marque Escada", a déclaré M. Sälzer au magazine allemand WirtschaftsWoche. "Pour l'instant nous avons assez à faire avec les lignes féminines, ce ne sera pas encore pour 2011", a-t-il cependant ajouté.

Mais il a promis d'y parvenir avant 2014, l'année où son mandat à la tête d'Escada prendra fin.

"Ici il y a tellement d'anciens de Hugo Boss qui travaillent, ils veulent toujours me persuader de faire aussi une collection Escada Homme", raconte M. Sälzer, qui était le patron du compatriote et rival Hugo Boss avant de partir chez Escada en 2008, où l'ont suivi de nombreux anciens collaborateurs.

M. Sälzer n'avait pas pu empêcher le dépôt de bilan du groupe, très touché par la crise économique l'an dernier.

Escada a été sauvé de la faillite en novembre 2009 par Megha Mittal, belle-fille du roi indien de l'acier Lakshmi Mittal (groupe Arcelor-Mittal), qui l'a racheté pour environ 70 millions d'euros, selon WirtschaftsWoche.

Aujourd'hui l'entreprise va mieux. Cette année Escada a vendu "beaucoup plus" que l'an dernier, assure M. Sälzer, même si son chiffre d'affaires devrait être stable, autour de 280 millions d'euros, car ses prix ont baissé de 20% en moyenne.

Escada qui a inauguré la semaine dernière un nouveau magasin à Munich, va d'ici la fin de l'année prochaine, remanier en profondeur 70 de ses quelque 350 boutiques dans le monde. Le groupe met l'accent sur la Chine et la Russie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.