×
Publicités
Publié le
9 juin 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

EspaceMax conforte son positionnement mixte et haut de gamme

Publié le
9 juin 2011

EspaceMax avait bousculé son concept l’an dernier en décidant parallèlement aux ventes événementielles de proposer des ventes à prix boutiques de collections actuelles. Il vient de revoir son site pour suivre cette évolution en introduisant des secteurs nouveaux comme un pop-up store et une boutique éphémère vintage. "A la différence d’autres sites qui référencent de plus en plus de marques et souvent de moins en moins haut de gamme pour écouler des fins de série, nous avons fait le choix de maintenir et même de conforter le positionnement historique d’EspaceMax mode et pointue", souligne Pierre Etienne-Boilard, directeur général.

EspaceMax


Globalement, EspaceMax a réduit le nombre de marques référencées. Celui-ci est passé de 900 marques sur 2010 à 300 aujourd’hui, ventes événementielles et ventes full price confondues. Les deux secteurs se partageant le nombre de marques à égalité. En termes d’activité, le full price représente déjà 40% des ventes, contre l’écoulement à prix réduit 60%.

Afin d’accentuer ce nouveau positionnement, EspaceMax a mis en place un service de personal shopper dans l’esprit de ce qui existe par exemple dans certains grands magasins. "Nous nous sommes aperçus que les clients ne recherchaient plus sur internet le seul prix, mais aussi une qualité d’expérience d’achat, explique Pierre-Etienne Boilard. Or, souvent, les magasins physiques sont meilleurs sur ce sujet".

De la même manière, EspaceMax entend créer davantage d’événements sur le site. C’est l’objet des pop-up stores qui proposent le produit du moment. "L’idée est de mettre en avant deux fois par mois des produits dans l’air du temps. Nous avons déjà pratiqué cela avec la maille de Golden Hook".
La boutique éphémère vintage va aussi en ce sens. "Là aussi, nous avons constaté que notre clientèle était friande également de vêtements d’occasion mais là aussi tendance. Nous avons passé des accords avec un réseau de boutiques indépendantes proposant du vintage qui fournissent ainsi le site. Nous leur apportons une diffusion bien plus large que celle à laquelle elles peuvent prétendre".

Bien sur, EspaceMax continue de proposer des ventes événementielles comme par exemple une vente privée Mauboussin le 15 juin, Gérard Darel du 15 au 18 juin, etc. Celles-ci passent par le site mais aussi par les lieux EspaceMax comme le Showroom Poincaré et le Loft Sévigné. EspaceMax, qui est né de la reprise de l’enseigne de déstockage Catherine Max, s’est toujours appuyé sur ces lieux de vente dans Paris. "Nous en avons recensé une cinquantaine dans lesquels nous pouvons organiser des showrooms éphémères en fonction de l’image des marques concernées", souligne le directeur général d’EspaceMax.

Pour conforter son positionnement mode, EspaceMax a décidé également de lancer un magazine électronique. Réalisé avec Glam Media, le premier est publié la semaine prochaine sur le site. Il se présente en quelque sorte comme un guide des tendances réalisé par des blogueuses.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com