×
Publicités
Publié le
16 nov. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Essentiel se tourne vers l’Asie

Publié le
16 nov. 2016

Tout en consolidant sa présence dans plusieurs pays européens comme la France, l’Espagne et le Pays-Bas, Essentiel va tester de nouveaux marchés au grand export. La marque belge de mode féminine et masculine se lance ainsi avec trois nouveaux partenaires russe, chinois et japonais pour la saison printemps-été 2017.

Collection printemps-été 2017 - Essentiel

 
Une approche de trois marchés très vastes qui commencera par le canal wholesale. Une période test de trois saisons qui pourrait déboucher sur des ouvertures de boutiques en franchise si elle s’avère concluante, à l’instar des précédents développements au Moyen-Orient et en Corée du Sud notamment. Essentiel pourrait également mettre le cap sur la Scandinavie, puisque la marque haut de gamme exposera lors du prochain salon Revolver à Copenhague pour prendre contact avec d’éventuels distributeurs du Nord de l’Europe.
 
Dans le même temps, Essentiel suspend son activité aux Etats-Unis "pour repartir de zéro" et y reconstruire un réseau multimarque "plus qualitatif", explique Gérald Didnik, directeur commercial de la marque depuis un an. Le positionnement souhaité de la marque est en effet de constituer l'entrée de gamme de boutiques au profil créateur.

Un travail sur la stratégie grand export qui n’empêche pas la marque de travailler à conforter ses positions en Europe. La griffe fondée à Anvers par Esfan Eghtessadi et Inge Onsea en 1999 a ainsi récemment ouvert de nouvelles boutiques monomarques en Espagne et aux Pays-Bas, dont un flagship à Amsterdam. Un flagship, c’est également ce que la marque aimerait trouver à Paris l’an prochain, s’ajoutant à ses deux boutiques actuelles dans la capitale française, et en parallèle de recherches à Bordeaux également.
 
Des ouvertures qui pourraient constituer les quatrième et cinquième boutiques françaises, sur un marché où la marque compte environ 130 revendeurs multimarques. Déjà présente au Printemps Haussmann, la griffe s’installe en cette mi-novembre également aux Galeries Lafayette. Le fruit d’une nouvelle politique de la marque sur le marché français, puisqu’elle y a repris sa distribution en direct cette année.
 
Pour l’exercice en cours qu’elle clôturera en janvier, la marque belge table sur une progression de 12 % de son chiffre d’affaires qui avoisinera ainsi les 50 millions d’euros. Elle recense à ce jour 43 boutiques monomarques et table sur 4 à 6 ouvertures par an.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com