×
Par
AFP
Publié le
25 mars 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Essilor : toujours aucun impact après la crise des "subprime" aux Etats-Unis

Par
AFP
Publié le
25 mars 2008


www.essilor.com
Essilor, premier fabricant mondial de verres ophtalmiques, ne constate aucun impact de la crise des "subprime" américaine sur son activité aux Etats-Unis, a assuré jeudi 20 mars son directeur général délégué, Philippe Alfroid, en réponse aux inquiétudes de certains analystes.

"On nous demande toujours : sentez-vous quelque chose aux Etats-Unis? Non! On n'a rien senti, on n'a rien vu au quatrième trimestre, et on ne voit toujours rien du tout", a souligné M. Alfroid lors d'une conférence de presse.

Il a expliqué cette résistance en particulier par le fait qu'Essilor réalise une "forte activité avec les optométristes indépendants", dont la croissance est supérieure à celle des chaînes d'opticiens.

Essilor, qui réalise 43 % de son chiffre d'affaires en Amérique du Nord, a dégagé dans cette zone une croissance de 8,1 % de ses ventes en 2007, à 1,214 milliard d'euros.
Dans une note récente, les analystes de Deutsche Bank expliquaient qu'Essilor "bénéficie de l'expansion de son réseau de laboratoires ainsi que de son basculement continu vers des produits nouveaux et plus sophistiqués".

Son modèle est en outre "plus résistant aux chocs que celui des chaînes d'opticiens", car les ventes de ses produits, lentilles et verres traités, sont liées "aux tendances du marché de la santé", et non à celui de la mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.