×
5 834
Fashion Jobs
MAJE
Responsable Production Accessoires - CDD H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit - PAP Homme Premium (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Planification - PAP Femme Maison Française de Luxe (F/H) CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus Collection Créateur - PAP Luxe (H/F)
CDI · PARIS
EKYOG
Directeur Generale
CDI · PARIS
CLAUDIE PIERLOT
Gestionnaire de Stocks H/F
CDI · PARIS
BONPOINT
Gestionnaire de Stock / Conseiller de Vente - Flagship F/H
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
CONFIDENTIEL
Directeur Des Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial & Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
BALMAIN
Coordinateur.Rice Transport Amont ou Aval H/F
CDI · PARIS
MAISON CLOSE LINGERIE
Responsable Des Ventes Wholesale International
CDI · MARSEILLE
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires Cuirs H/F
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Chef de Produit
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Des Ventes H/F
CDI · AMIENS
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Des Ventes H/F
CDI · LILLE
LACOSTE
CDI - Senior Demand Planner Emea jv &Amp; Partners F/H
CDI · PARIS
TAPE À L'OEIL
Chargé de CRM H/F
CDI · WASQUEHAL
GROUPE IKKS
Chargé(e) de Paramétrage (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
BLUE BOX
Responsable de l’Identité Visuelle et Merchandising France H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Directeur Retail France H/F
CDI · L'UNION
BLOCH CONSULTING
Responsable Régional Partners Lacoste (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
17 août 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Estée Lauder voit son bénéfice net chuter de 10 %

Par
AFP
Publié le
17 août 2015

Le groupe de parfumerie et de cosmétiques américain Estée Lauder a vu son bénéfice net annuel baisser de 10 %, à 1,089 milliard de dollars, et a livré une prévision de bénéfice par action inférieure aux attentes pour le premier trimestre de son exercice en cours.


Selon un communiqué financier publié lundi pour son exercice annuel 2015 décalé et achevé en juin, Estée Lauder a réalisé sur l'année un chiffre d'affaires en baisse de 2 %, à 10,78 milliards de dollars, inférieur aux attentes des analystes qui attendaient 10,83 milliards de dollars.

Pour les trois mois en cours, Estée Lauder s'attend à réaliser un bénéfice net par action compris entre 75 et 78 cents, en-dessous des attentes qui sont de 81 cents. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe s'attend toutefois à voir son chiffre d'affaires progresser de 6 à 8 % à devises constantes avec une progression à deux chiffres du bénéfice par action (BPA) qui devrait se situer entre 3,10 et 3,17 dollars, ce qui devrait le situer sous les attentes de 3,28 dollars.

Sur l'année écoulée, le BPA a atteint 2,82 dollars, au-dessus des attentes qui étaient de 2,78 dollars. Sur le seul 4e trimestre, il est de 40 cents par action, pour des attentes de 34 cents.

A la suite de l'annonce de ces résultats, l'action du groupe perdait 2,39 % à 86,70 dollars vers 13h GMT dans les échanges électroniques de pré-séance à Wall Street.

Sur le quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a reculé de 7,4 %, à 2,524 milliards de dollars, et le bénéfice net de 40 %, à 153,8 millions de dollars.

Le groupe a toutefois précisé que la comparaison sur un an était faussée par le fait que lors du 4e trimestre 2014, certains des plus importants détaillants avaient placé des commandes anticipées qui auraient sinon été imputées sur le 1er trimestre 2015. Sans cet impact, les ventes auraient progressé sur le trimestre écoulé de 7 %.

Par secteur, les produits de soin pour la peau ont vu sur l'année leurs ventes baisser de 6 %, celles des produits de maquillage ont progressé de 2 %, les parfums ont baissé de 1 %, les produits capillaires ont vu leurs ventes avancer de 3 % et les autres produits de 4 %.

Par zone géographique, les Etats-Unis ont vu leurs ventes reculer de 1 %, l'Europe/Moyen-Orient/Afrique de 2 %, et l'Asie-Pacifique de 2 %.

« Je suis fier de nos bonnes performances financières sur notre exercice 2015 qui valident notre bonne stratégie », a néanmoins affirmé le PDG du groupe, Fabrizio Freda, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes financiers. « Nous avons atteint de très bons résultats grâce à nos nombreux moteurs de croissance à l'étranger dans toutes les régions et des vents contraires inhabituellement forts sur le front des devises et leur volatilité », a-t-il ajouté.

Il a souligné que les marchés émergents, à l'exclusion de la Chine, représentaient maintenant 14 % du chiffre d'affaires et que la croissance des ventes y avait été de 26 %, notamment au Brésil, en Russie et en Turquie, et de 6 % pour la Chine. Il a toutefois indiqué que les variations des cours des devises avaient créé des modifications dans les habitudes d'achat.

Les ventes ont également souffert d'une faiblesse prolongée de l'économie à Hong Kong qui a diminué les dépenses des touristes chinois à haut revenus, ainsi qu'un ralentissement de la croissance en Chine continentale qui a entraîné une baisse des visites sur l'île de Macao. « Il y a eu aussi moins de déplacements de touristes à haut revenus en provenance de Chine, du Brésil et de Russie », a-t-il déclaré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.