×
Publicités
Par
AFP
Publié le
29 août 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Etam et son actionnaire majoritaire vont racheter jusqu'à 18% du capital

Par
AFP
Publié le
29 août 2013

PARIS, 29 août 2013 (AFP) - Le groupe de distribution textile Etam a annoncé jeudi vouloir racheter, en deux étapes, jusqu'à 18% de son capital, afin de donner une porte de sortie aux actionnaires qui souhaiteraient vendre leur participation.

Etam, qui a notamment engagé une profonde transformation de son activité en Chine, estime que "c'est le moment de donner de la liquidité à (ses) actionnaires qui souhaiteraient sortir du capital", a expliqué Laurent Milchior, co-gérant du groupe, à l'AFP, à l'occasion de la présentation des résultats semestriels.

Campagne beachwear printemps-été 2013 (photo: Etam)

Actuellement, Etam est détenu à 67,89% par les familles Milchior et Tarica, à 14,37% par Inteco, le reste étant réparti entre différents petits actionnaires. Inteco a déjà indiqué qu'il souhaitait conserver sa participation dans Etam.

Dans un premier temps, la société Finora (détenue par la famille Milchior) lancera une offre publique d'achat simplifiée (OPAS) portant sur la totalité des actions Etam qu'elle ne détient pas encore.

L'offre, qui sera soumise à l'approbation de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 3 septembre, proposera de racheter les quelque 18% de flottant au prix de 23 euros par action "soit une prime de plus de 30% par rapport au cours de Bourse du dernier mois", a expliqué Laurent Milchior.

A l'issue de cette première offre, une seconde OPAS sera lancée par Etam dans le cadre de son programme de rachat d'actions, voté lors de l'assemblée générale du groupe le 30 mai, et qui porte sur un maximum de 10% du capital.

Finora s'est d'ores et déjà engagée à conserver "au moins 5% du capital sur la totalité des actions Etam Developpement" qu'elle pourrait acquérir dans le cadre de la première OPAS. L'opération ne donnera pas lieu à un retrait de la cote "afin de laisser les actionnaires libres de répondre à l'offre ou pas", a ajouté Laurent Milchior. Le calendrier d'ouverture de ces deux offres sera communiqué ultérieurement par l'AMF.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.