×
Publicités
Publié le
23 oct. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Etam : retour à la croissance grâce à la Chine ?

Publié le
23 oct. 2015

Sur les neuf premier mois de l’année, Etam a généré un chiffre d’affaires de 949 millions d’euros. Dont 51 millions dus à un impact positif des taux de change avec la Chine. Une bonne nouvelle après une année 2014 décevante, au global comme sur le marché chinois.

Etam.com


La Chine représente près d’un tiers de l’activité, avec 306,3 millions d’euros sur neuf mois. Une progression de 13,2 % qui cache néanmoins un recul de 0,8 % à surface comparable et taux de change constant. Mais le groupe est néanmoins loin du recul de 7,1 %, à 382,4 millions d’euros, constaté en 2014. Chute attribuée à une consommation « en berne » dans le pays. Les ventes avaient flanché dès le premier trimestre avec un recul de 9,4 %. La stabilisation qui avait suivi et la hausse de 2,6 % au dernier trimestre n’avaient pu compenser le recul.

« La situation financière et les résultats du groupe au 30 septembre 2015 n’appellent pas de commentaires particuliers », se contente d’indiquer le groupe Etam à propos de son activité dans l’Empire du Milieu. Marché d’envergure où l’entreprise compte 2 779 points de ventes sur les 4 013 constituant son réseau. Depuis le 1er janvier, 136 magasins « non rentables » y ont néanmoins été fermés. En 2014, pas moins de 236 magasins chinois avaient déjà dû fermer leurs portes pour des raisons similaires.

« Nous sommes un peu plus confiants qu'il y a un an, mais l'incertitude reste importante dans ce pays », indiquait alors Laurent Milchior, directeur général du groupe Etam, ajoutant qu’allait intervenir un travail sur les marques, en parallèle d’une poursuite des ouvertures de boutiques en centres commerciaux. « On va essayer de ne pas réduire notre parc » en Chine où « nous avons encore de belles marges de progression à réaliser notamment sur les taux de transformation », estimait alors le dirigeant. 

Au global, le groupe tricolore affiche, sur les neuf premiers mois de l’année, une croissance de 7,6 % des ventes, et de 2,3 % à surface comparable. Des chiffres de bon augure après une année 2014 marquée par une mince progression de 0,4 % des ventes, et 0,7 % à périmètre constant.

Après un premier semestre en progression, l’année 2014 avait été largement freinée par un 3ème trimestre marqué par des soldes décevants et une météo trop douce. Il n’en est pas de même pour l’année 2015 qui, après une hausse des ventes de 7,8 % (2,3 % en comparable) au premier semestre, vient de connaître une progression de 7 % (2,3 % en comparable) sur la période juillet-septembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com