×
Publicités
Publié le
22 janv. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Etam : une croissance du chiffre d'affaires supérieure au marché

Publié le
22 janv. 2016

Lors de la conférence téléphonique suivant la publication des résultats du groupe Etam, jeudi soir, le dirigeant du groupe, Laurent Milchior, et son directeur général Finances, Frédéric de Castro, avaient un ton sinon optimiste en tout cas bien plus positif que les dirigeants de la fédération du commerce spécialisé Procos en début de semaine lors d’une conférence de presse où ils commentaient la conjoncture.
 

Laurent Milchior


La raison en est simple. Evidemment, Etam est tributaire comme tout distributeur de la situation économique et d’événements imprévus comme les attentats qu’a connu Paris en novembre dernier.
 
Mais le groupe a pu se targuer de résultats au-dessus de la moyenne. Par exemple, pour la marque Etam, la croissance en Europe a été de 6 % en réel et de 4,4 % en comparable.

Sur la France même, le groupe a enregistré une progression de 5,1 % de son chiffre d’affaires en réel, et de 3,4 % en comparable.
 
Des chiffres à rapprocher des évolutions du marché. Le secteur de la lingerie, selon les données estimées par l’Institut Français de la Mode, a crû dans l’Hexagone de 1,7 % l’an dernier. Quant au textile-habillement, toujours selon les données IFM, le secteur a connu un léger recul, à -0,4 % en 2015.
 
Le groupe Etam souligne même avoir une progression supérieure à celle de ses confrères des chaînes spécialisées. Et de préciser : « Au quatrième trimestre, l’activité reste en croissance malgré le ralentissement lié aux attentats de novembre à Paris et aux températures, très douces pour la saison, qui ont pesé sur la fréquentation en magasins et sur les ventes des collections d’hiver. »
 
La direction de la société de distribution y voit évidemment la justesse de ses choix. Notamment le resserrement des collections de prêt-à-porter chez Etam avec une orientation majoritaire sur la lingerie. Le développement d’Undiz aussi qui compte aujourd’hui plus de 140 magasins et est en forte croissance. Laurent Milchior l’affirme d‘ailleurs, les deux magasins de Toulouse et Paris, rue de Rivoli, sous enseigne Undiz Machine, ne devraient pas rester seuls !
 
Les dirigeants du groupe ont annoncé aussi des chiffres en forte progression sur l'e-commerce. 1.2.3.fr a ainsi enregistré une progression de 28 % de son chiffre d’affaires . Le site a migré sur une nouvelle plate-forme qui a permis le lancement du site en Allemagne. De son côté, Undiz.com reçoit un million de visiteurs par mois. Et le mobile représente plus de 50 % du trafic.
 
Enfin, sans donner de chiffres, Laurent Milchior évoque une opération soldes d’hiver réalisée avec Vente-Privée au résultat formidable !
 
Un des talons d’Achille du groupe est depuis longtemps la Chine. De fait, si la situation s’améliore, l’activité reste en recul de 2,7 % sur l’année hors effet de change. Avec celui-ci, la croissance se situe à +9,1 %.
 
Le groupe précise que, sur le quatrième trimestre, il a préféré en Chine privilégier l’amélioration du taux de marge par rapport au volume d’activité.
 
La marque Etam Paris, avec des critères de style et de qualité à la française, a commencé à être déployée en tant que tel. Le redéploiement du parc a aussi conduit à la fermeture de 58 points de vente.
 
Plus largement, à l’export, le groupe a poursuivi le développement de son réseau dans ses activités de lingerie avec des ouvertures sous la marque Etam au Mexique et au Chili, et sous la marque Undiz en Arabie saoudite. Pour 1.2.3, des partenariats ont été signés au Chili, en Colombie et au Pérou.
 
Plus largement, le groupe est confiant pour 2016, même si Laurent Milchior évoque une tension probable sur les marges du fait de fortes périodes promotionnelles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com