×
5 773
Fashion Jobs
PRINTEMPS
Responsable Acquisition et Fidélité Client H/F
CDI · PARIS
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Produit Développement Collection H/F
CDI · CACHAN
DEVRED 1902
Responsable Trafic et Acquisition CDI Amiens F/H
CDI · AMIENS
LA HALLE
Controleur de Gestion Achats (H/F)
CDI · PARIS
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
LONGCHAMP
Responsable Des Opérations H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Relation Client H/F
CDI · MARSEILLE
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Projet Architecture (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · LYON
GIAMBATTISTA VALLI
Responsable Bureau d'Etude Production
CDI · PARIS
LECTRA
Business Development Manager - Plateformes Digitales Secteur Mode H/F
CDI · CESTAS
TARA JARMON
Responsable Controle de Gestion (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Approvisionneur Matières Premières - PAP h & f Premium (H/F)
CDI · PARIS
PRINCESSE TAM TAM
Chef de Projet CRM H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Directeur d'Atelier Haute Couture Flou (H/F)
CDI · PARIS
KIABI
Responsable Innovation (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Account Manager Marketplace (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Directeur Artistique 360° - Identité Graphique de Marque (H/F)
CDI · HEM
MOA
Chef de Produit
CDI · ANTONY
Publicités
Par
Reuters
Publié le
10 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

États-Unis: le massif plan de relance de Biden approuvé par Le Congrès

Par
Reuters
Publié le
10 mars 2021

WASHINGTON (Reuters) - La Chambre des représentants a approuvé mercredi la version définitive de l'un des plus importants plans de relance de l'histoire des Etats-Unis, un ensemble budgétaire de 1.900 milliards de dollars (1.600 milliards d'euros) qui offre au président Joe Biden sa première victoire majeure depuis sa prise de fonction en janvier.



Reuters



Ce vaste stimulus prévoit notamment 400 milliards de dollars destinés à fournir une aide directe de 1.400 dollars à la plupart des Américains, 350 milliards de dollars d'aides aux Etats et municipalités locales, ainsi que des fonds supplémentaires pour distribuer des vaccins contre le coronavirus. Des analystes voient dans ce plan un possible catalyseur pour le rétablissement de l'économie américaine, affaiblie par la crise sanitaire apparue il y a un peu plus d'un an dans le pays. "L'aide est là", a déclaré Joe Biden sur Twitter après le vote à la Chambre, où ses pairs démocrates disposent d'une majorité étroite.

La porte-parole de la Maison blanche a indiqué que le président américain prévoyait de promulguer le texte vendredi, soit deux jours avant l'expiration d'allocations chômage spécifiques. Aucun élu républicain n'a soutenu le projet de loi lors du vote à la Chambre, qui s'est prononcée à 220 voix contre 211 en faveur de l'adoption du texte, après plusieurs semaines de débats partisans.

Les démocrates voient dans ce plan une réponse essentielle face à une crise sanitaire qui a tué plus de 528.000 personnes dans le pays et mis au chômage des millions d'Américains.
"C'est un jour historique. C'est le début de la fin de la grande dépression COVID", s'est réjoui l'élu démocrate Jan Schakowsky.

Aucun soutien républicain



Les républicains dénoncent eux un ensemble budgétaire trop coûteux et emplis de priorités progressistes inutiles. Ils estiment que le pire de la crise sanitaire du coronavirus est passé et que l'économie est sur la voie du rétablissement. "C'est un mauvais projet, au mauvais moment, pour tellement de mauvaises raisons", a dit l'élu républicain Jason Smith.

Bien que de nombreux républicains ont soutenu des mesures d'aide face à l'épidémie de coronavirus sous l'administration de l'ancien président Donald Trump, aucun élu du parti n'a soutenu le plan de relance Biden, ni au Sénat ni à la Chambre.

Il s'agit toutefois d'un texte bien vu par l'opinion publique. Un sondage Reuters/Ipsos, réalisé les 8 et 9 mars, montre que 70% des Américains soutiennent le plan de relance, dont la majorité des électeurs démocrates et républicains.

Ce plan de relance massif pourrait avoir des enjeux élevés pour les deux partis, alors que les élections au Congrès - les "midterms" - auront lieu l'an prochain. Les démocrates pourraient ainsi voir s'accroître leurs chances de conserver la majorité dans les deux chambres si le plan parvient à dynamiser l'économie. "Nous pensons que cela va avoir des conséquences importantes pour le peuple américain, économiquement, politiquement et même jusque dans leur foi en le gouvernement", a déclaré à l'issue du vote le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer.

Un seul élu démocrate à la Chambre, Jared Golden (Maine), a voté contre le plan de relance, estimant que le coût élevé de celui-ci mettait l'économie en danger. La version définitive du plan, transmise à la Chambre mardi après un vote au Sénat au cours du week-end, n'inclut pas une hausse du salaire fédéral minimal, qui pourrait faire l'objet d'un texte distinct à l'avenir.


(avec David Morgan et Richard Cowan; version française Claude Chendjou et Jean Terzian)

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.

Tags :
Industrie