×
6 883
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Eurodif: Claude Buffard remplace Annie Bois à la présidence

Publié le
today 28 oct. 2013
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Annie Bois pilotait encore les 15 et 16 octobre derniers une grande convention des équipes Eurodif près de Marne la Vallée. Et pourtant, depuis quelques jours, elle n’est plus la présidente d’Eurodif. Considérant que les résultats n’étaient pas au rendez-vous, Robert Lascar, patron du groupe Omnium, l’actionnaire, a décidé de la remplacer.

Eurodif à Nantes


Depuis ce lundi 28 avril, la chaîne de magasins mode et maison de centre-ville a un nouveau président bien connu dans la distribution. Il s’agit de Claude Buffard, l’ex-patron de la division magasins de chaussures de périphérie du groupe Vivarte et bras droit de Georges Plassat pour ce secteur quand l’actuel dirigeant de Carrefour était encore à la tête du groupe français de la distribution spécialisée. Il fut notamment directeur général délégué de Vivarte, groupe qu’il quitta peu après l’arrivée à la présidence de Marc Lelandais.

Annie Bois était entrée en mars 2011 chez Eurodif avec la mission de redresser la situation d’une enseigne à l’image peu dynamique et surtout sans vraie stratégie.

L’ancienne directrice de l’unité des Galeries Lafayette du boulevard Haussmann à Paris a cherché à valoriser l’offre par un travail sur le produit et en lançant des marques propres.

Elle s’est attelée aussi à une modernisation du parc à partir d’un nouveau concept avec l’obligation de rénover physiquement des magasins pas toujours en bon état.

Seulement, selon la direction d’Omnium, les résultats ne furent pas assez vite au rendez-vous dans cette période de crise économique. Le chiffre d’affaires s’est monté en 2012 à 197 millions d’euros avec 78 magasins et 1500 salariés.

Selon nos informations, à fin septembre, Eurodif affichait un niveau d’activité en retrait de 3 %.

De son côté, Claude Buffard a surtout développé au sein de Vivarte une stratégie s’appuyant sur le discount. L’objectif qui lui a été donné par Robert Lascar est de "moderniser l’enseigne à hauteur de la concurrence, tout en poursuivant le repositionnement de la marque-enseigne pour l’adapter aux nouveaux comportements des consommateurs".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com