×
Publicités
Publié le
18 nov. 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Europa City: le projet très ambitieux du groupe Auchan

Publié le
18 nov. 2013

C’est sur le stand Mapic Innovation Forum que la branche immobilière du groupe Auchan, Immochan, a officiellement présenté son projet Europa City de Gonesse. L’intitulé de ce nouvel espace du Mapic colle pour le coup parfaitement à l’audace du distributeur nordiste tant le projet Europa City semble, sinon fou, pour le coup très ambitieux… en France et même en Europe.

Car, pour ses initiateurs, partout dans le monde, en Asie comme au Moyen-Orient, des projets ambitieux entendant s’ancrer dans le futur ont leur place. Et pourquoi pas sur le Vieux Continent, dans cette France que l’on dit sclérosée, en panne d’innovation.


Mais qu’en est-il exactement ? Europa City, c’est 50 000 m² de culture, 150 000 m² de loisirs et 230 000 m² de commerces. C’est en plus, 20 000 m² de restaurants, "reflets de la diversité culinaire européenne", une dizaine d’hôtels pour 2700 chambres, 20 000 m² d’espaces dédiés à l’accueil de congrès et de séminaires pour le tourisme d’affaires.

Les initiateurs entendent y développer des marchés, des bals populaires, des vide-greniers… Mais aussi des festivals, des installations éphémères, des expositions, des performances, du théâtre et du cirque de rue, des événements sportifs aussi, etc. On y trouvera par exemple deux salles de spectacle de 2000 m² et 500 m²², une salle 360° pour le cirque contemporain, une résidence d’artistes, etc.

Côté loisirs, Europa City entend accueillir un parc aquatique, un parc des neiges avec pistes de ski, un parc d’attractions, un parc d’aventures combinant sports extrêmes, sports de glisse et sports urbains. Il y aura aussi des équipements de bien-être et de remise en forme, une ferme pédagogique, etc.

Enfin, côté commerces, Europa City entend proposer des enseignes inédites en France, des concepts commerciaux innovants (boutiques éphémères, magasins spectacle, lieux participatifs de créations produits), grands magasins, etc.
Certains évoquent une utopie mais tout est écrit, diffusé à partir de ce Mapic 2013.

L’équipe qui gère le projet via la filiale d’Immochan, créée pour l’occasion, Alliages et Territoires, a aussi donné le calendrier théorique. Le directeur exécutif d'Europa City est Christophe Dalstein.

C’est en 2006 qu’est né le projet. Le site de Gonesse a été retenu parce qu’il pouvait disposer de 80 ha au sein d’un pôle d’aménagement urbain public de 280 ha. Parce qu’aussi bien sûr, il bénéficie d’un emplacement exceptionnel entre Paris et l’aéroport Charles de Gaulle. "Europa City fait partie intégrante de l’aménagement du triangle de Gonesse porté par l’Etablissement public d’aménagement de la Plaine de France", est-il écrit. Cette opération accueillera progressivement, dès 2016, outre Europa City, un quartier d’affaires et un parc créatif dans le cadre du Grand Paris.

En 2011 a été lancée une consultation internationale d’architectes. Y ont participé Bjarke Ingels Group (BIG, Danemark), Manuelle Gautrand (France), Snohetta (Norvège) et Valode & Pistre (France, le cabinet qui a récemment réalisé Beaugrenelle). C’est BIG qui a remporté le concours. Son intention: "L’idée force de notre projet est de tenter de combiner deux expériences: une urbaine, vivante, dense et intense, et l’alternative de grands paysages et la jouissance de vastes espaces verts".

L’an prochain, doit intervenir la procédure de concertation ou un débat public (sous réserve de la décision de la Commission nationale du Débat public). Parallèlement sera approfondi et finalisé le projet architectural.

De 2014 à 2016, Immochan établira des partenariats avec des opérateurs. En 2016… devraient être obtenues les autorisations administratives. En 2017, c’est le début des travaux. L’ouverture est fixée à ce jour en 2020.

L’objectif est d’attirer 80 000 visiteurs par jour environ. Dont la moitié devrait venir, selon les projections, en transports en commun.

Europa City pourrait apparaître utopiste, ou mégalo bien sûr. Le groupe Auchan n’a pas œuvré seul. Depuis 2010, un comité de pilotage co-présidé par le député-maire de Gonesse et le préfet du Val d’Oise associe l’ensemble des services de l’Etat et des collectivités territoriales.

Depuis 2011, un conseil d’orientation scientifique rassemble des experts de tous horizons de compétences et de pays. Enfin, une structure, baptisée ID Factory, a été créée cette année 2013 avec là aussi des experts, des représentants d’associations, des acteurs du territoire, etc. pour travailler sur les tendances de demain sur des thèmes comme le développement durable, le numérique, etc.

Le groupe Auchan entend en faire également le premier équipement positif français du point de vue environnemental.

Le budget évoqué est de 2 milliards d’euros. Le distributeur nordiste entend regrouper des partenaires financiers de tous ordres pour le mener à bien. Selon Immochan, il en coûte aujourd’hui 12 millions par an à la filiale immobilière du groupe Auchan pour travailler sur Europa City. Celle-ci estime avoir les moyens de ses ambitions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com