×
6 095
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
23 janv. 2014
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Eva Taub (Robert Clergerie): "Notre wholesale a bondi de 40 % aux USA"

Publié le
23 janv. 2014

A l'occasion de la première présentation homme de Robert Clergerie, la présidente de la griffe française depuis 2012, Eva Taub, reçoit FashionMag.com pour parler stratégie.

FashionMag.com: Pourquoi cette diversification dans l’homme n'arrive-t-elle qu'aujourd'hui ?
Eva Taub: C’est en fait l’inverse d’une nouveauté. Robert Clergerie fabrique des souliers masculins depuis longtemps puisqu'il est connu pour ses modèles de derby et richelieu proposés aux femmes. Il s’est concentré sur la femme en s’appuyant sur les archives de Fenestrier, le chausseur pour hommes, dont les archives remontent au début du siècle (racheté dans les années 1980 par Clergerie, ndlr). Nous avons mis l’homme en route sous l’étiquette Robert Clergerie, en indiquant le label de qualité Joseph Fenestrier sous la semelle.

FM: Pourquoi conserver la mention de Fenestrier sous la semelle ?

ET: Parce qu’il y a quelque chose de rassurant dans la notion d’histoire et d’héritage. Mais il ne s’agit pas seulement d’héritage, mais aussi d’un lancement au style moderne. Comme dit Roland, il a fallu détruire pour reconstruire le style architectural et au goût du jour, en conservant certaines traditions comme le "cousu Goodyear", que Fenestrier a introduit en France au début du XIXe siècle.

Eva Taub a passé dix ans chez Dior (LVMH) avant de rejoindre Robert Clergerie en 2012 (DR)



FM: Quelle est la réputation de Robert Clergerie à l'international ?
ET: Je me suis posé la même question en rejoignant la société, et j'ai remarqué que la marque, même si elle est encore émergente, est plus célèbre que l'on croit en dehors de la France. Je peux vous dire par exemple que 40% des ventes wholesale se font aux Etats-Unis où Robert Clergerie est un nom célèbre. Toujours pour les ventes en gros, 20 % d'entre elles se font avec l'Asie, notamment grâce au Japon. En Asie, le Pedder Group (filiale distribution de Lane Crawford, ndlr) est notre partenaire privilégié depuis la relance. Nous sommes donc dans tous les magasins Lane Crawford en Chine et à Hong Kong.

FM: Quelle est votre stratégie de développement pour l'année à venir ?
ET: Nous avons cette ouverture à l'homme qui va s'accompagner d'une ouverture de boutique prochainement, puis plusieurs projets pour la femme également. Mais notre attention se porte aussi beaucoup sur le wholesale, car nous remarquons que la cliente chaussure privilégie les environnements multimarques. Aussi, nous avons ouvert des corners, comme chez Saks Fifth Avenue aux USA, et remarquons que c'est bien en wholesale que les ventes progressent le plus. Les Etats-Unis ont ainsi vu les ventes en gros progresser de 40 % l'année dernière. A mon arrivée, la proportion wholesale/retail de notre chiffre d'affaires était de 40 % contre 60 %. La tendance est désormais inversée, car la chaussure se prête particulièrement bien à la vente en grands magasins.

L'un des modèles homme présentés aux acheteurs pour l'hiver prochain


FM: Quel réseau visez-vous pour l’homme ?
ET: Nous constatons que l’homme ne fait pas forcément son shopping avec la femme. Nous avons un seul point de vente masculin aujourd’hui, rue du Cherche Midi à Paris, que nous allons relocaliser dans les mois qui arrivent. Nous allons donc inaugurer un nouveau point de vente Robert Clergerie homme dans quelques mois. Nous sommes en période de vente avec des multimarques leaders d’opinion en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, ainsi qu’avec les grands magasins.

FM: Quelle est l’implication de Jean-Marc Loubier, le CEO de votre maison-mère depuis trois ans, First Heritage Brands (ex-Fung Brands), dans votre activité ?
ET: Il est assez impliqué. Je connais Jean-Marc Loubier depuis longtemps, ayant dirigé pendant dix ans les activités cuir de Christian Dior dans le groupe LVMH où il a longtemps travaillé également. J'y ai notamment lancé, aux côtés d'Hedi Slimane, la chaussure Dior Homme. Chez Clergerie, Jean-Marc Loubier est impliqué dans les décisions du conseil d’administration, puisqu'il le gère, et au sein duquel j'interviens en tant que PDG. C'est un homme de produit et de marketing, qui est proche de nous mais qui représente plutôt nos actionnaires.

FM: Y a-t-il des synergies entre Robert Clergerie et les autres griffes du groupe First Heritage Brands ?

ET: Nous avons repris l'an dernier la licence chaussure de Sonia Rykiel, qui cherchait un partenaire avec cette catégorie de produits. La première collection issue de cette collaboration arrive en ce moment en boutiques, pour le printemps-été 2014. C'est une synergie forte mais naturelle dans la mesure où la chaussure est notre savoir-faire. Pour le reste, chaque marque a vraiment une identité à part.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com