×
6 873
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
5 nov. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Eva Tralala travaille sa valeur ajoutée

Publié le
5 nov. 2012

Eva Tralala se modernise pour s'adapter aux nouveaux enjeux de son marché. La marque de prêt-à-porter féminin fondée il y a plus de vingt ans par Hubert Cohen, et désormais passée aux mains de la deuxième génération, ajuste ainsi son offre et sa distribution. Les collections de la marque parisienne, pensées pour une quadra qui ose la couleur et les coupes déstructurées, vont ainsi s'enrichir petit à petit avec des pièces plus premium. Celles-ci sont le fruit de la collaboration récemment initiée avec le studio de création de Gilbert Basson.

Eva Tralala printemps-été 2013. Photos Eva Tralala.

"Face à une concurrence qui sait faire moins cher mais n'est spécialisée en rien, nous prenons le parti de proposer des matières plus qualitatives dès le moyen de gamme, mais aussi désormais d'offrir également des nouvelles coupes plus complexes, élaborées par les modélistes de Gilbert Basson", explique le Pdg, Gari Cohen. Un travail particulièrement axé sur les pièces à manches, point fort de la marque. Un manteau pourra ainsi voir son prix grimper jusqu'à 250 euros pour l'un de ses modèles les plus élaborés.

Eva Tralala tient également à sa fabrication parisienne, même si elle comporte également des inconvénients. "Cette année 2012 est difficile pour le marché wholesale. Les clients sont très prudents, mais ils le sont encore plus car ils connaissent notre réactivité et retardent donc encore davantage leurs achats", regrette le jeune dirigeant.

Eva Tralala compte aujourd'hui 120 points de vente multimarques en France, et plus du double à l'export où elle a nettement renforcé ses positions ces trois dernières années. La marque cherche aujourd'hui des agents dans les pays nordiques pour compléter sa présence au Canada, aux Etats-Unis, au Royaume-uni, en Espagne, en Allemagne et en Russie.

La griffe féminine compte également huit boutiques en propre à Paris, qui ont d'ailleurs été récemment rénovées, pour faire notamment plus de place à l'accessoire. Celle idéalement située rue des Francs-Bourgeois fera elle l'objet de ce rafraîchissement plus tard, sur 2013 probablement.

La société n'exclut pas d'ouvrir une autre succursale à l'avenir, toujours dans la capitale, mais elle travaille parallèlement à un autre développement, celui de son activité "private label". Ainsi, Eva Tralala met à profit son savoir-faire grandes tailles (un tiers des collections va jusqu'au 52) pour des enseignes des groupes Beaumanoir ou Armand Thiéry, pour le concept Toscane principalement). Pour la première fois, la société exposera d'ailleurs au salon Collections à Lille, fin novembre, pour faire grandir son portefeuille de clients.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com