×
6 597
Fashion Jobs
HAYS FRANCE
Traffic Manager / E-Commerce H/F
CDI ·
GALERIES LAFAYETTE
Marketing Manager Pour Citynove H/F
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
Par
AFP
Publié le
19 janv. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashion Rio aborde pour la première fois le problème de l'anorexie

Par
AFP
Publié le
19 janv. 2007

RIO DE JANEIRO, 19 jan 2007 (AFP) - Le Fashion Rio, premier événement de la saison de la mode au Brésil, a mis en lumière le problème de l'anorexie, après l'émoi suscité par le décès d'un mannequin des suites de cette maladie, sans apporter de changements visibles dans les défilés.

La top-modèle Ana Carolina Reston est morte à 21 ans à Sao Paulo, alors qu'elle ne pesait plus que 40 kilos pour 1,74m, la veille de son départ à Paris où elle devait poser pour des photos de mode. Son décès survenu en novembre a relancé la polémique au Brésil sur l'obsession de la maigreur.

Refusant de faire de la mode un bouc-émissaire, les responsables de la 10e édition du Fashion Rio ont organisé mercredi un débat sur l'anorexie avec des médecins, des responsables d'agences de top-modèles et un ancien mannequin anorexique.

"Les défilés ne sont qu'un reflet de la société. Si les mannequins sont maigres sur les podiums c'est qu'il existe un modèle dans la société qui demande aux femmes d'être de plus en plus maigres. A partir du moment où la société changera de modèle, les défilés suivront", a déclaré à l'AFP l'organisatrice du Fashion Rio, Eloysa Simao.

Depuis lundi, les défilés se succèdent à la Marina da Gloria, située en face du célèbre Pain de Sucre, mais il n'y a pas de changement visible par rapport aux années précédentes. Un certificat médical est exigé des mineures mais ce n'est pas une nouveauté.

"Le certificat médical a toujours été obligatoire dans le Fashion Rio pour les moins de 18 ans. La seule différence cette année est que nous avons décidé de ne pas prendre les moins de 16 ans", a dit Mme Simao.

Mais cette mesure découle d'une nouvelle loi qui veut "que les moins de 16 ans ne travaillent que comme apprentis dans tous les domaines, chose impossible pour les mannequins", souligne Mme Simao.

Juste après le décès d'Ana Carolina, prenant exemple sur l'Espagne et l'Italie, elle avait pourtant dit à la presse qu'au Fashion Rio on refuserait les mannequins squelettiques: "Ce ne sera pas une restriction officielle comme à Madrid, mais on donnera la préférence aux moins maigres".

Aujourd'hui, la responsable du Fashion Rio affirme que "maigreur n'a jamais été synonyme de maladie ni d'anorexie".

Joana de Vilhena Novaes, psychiatre et auteur du livre "L'intolérable poids de la laideur" est d'accord sur ce point mais avertit que "la graisse est devenue une véritable phobie sociale".

"Le gros est vu comme une personne sans caractère; les entreprises n'embauchent pas les gros" et il faut discuter non seulement de la mode "mais aussi de la réglementation des médicaments pour maigrir, de l'industrie des académies de gymnastique, de toute l'industrie du bien-être", souligne-t-elle.

La société devrait, selon elle, s'interroger sur les causes de ces troubles alimentaires (anorexie ou boulimie) chez les jeunes.

Luisa Pontes a connu ce problème et apporté son témoignage. Mannequin à 15 ans, elle est devenue anorexique par peur de grossir et de ne plus pouvoir continuer son métier.

"J'en connais beaucoup qui ont eu ce problème, parce que toute jeune fille qui rêve de devenir top-modèle -et ce n'est pas rare dans notre société, si on lui dit qu'elle est belle à 46 kilos elle va le croire. La question n'est pas de savoir qui est victime ou coupable, il y a une part de responsabilité des médias et du monde de la mode", dit Luisa Pontes, aujourd'hui guérie à l'âge de 26 ans et étudiante en journalisme.


Par Claire DE OLIVEIRA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.